Séisme au Pakistan : MSF prend en charge les blessés et évalue les besoins

Suite au séisme de 2005 au Pakistan MSF avait initié des interventions d'urgence
Suite au séisme de 2005, au Pakistan, MSF avait initié des interventions d'urgence ©Jake Price

Le 26 octobre dernier, un tremblement de terre d'une magnitude de 7,6 à 8,1 sur l'échelle de Richter touchait certaines régions du nord-est de l’Afghanistan et du nord-ouest du Pakistan. Dans les heures qui ont suivi ce séisme, les projets MSF situés dans le nord-ouest du Pakistan ont pris en charge de nombreuses personnes sévèrement blessées. Notre priorité désormais est d'évaluer les autres besoins d’urgence.

À Timergara, dans le district de Lower Dir, province du Khyber Pakhtunkhwa, un plan d’urgence a été immédiatement lancé après le séisme : l'ensemble du personnel a alors appliqué les protocoles spécifiquement dédiés au triage et aux soins vitaux. Entre le 26 octobre/15h00 et le 27 octobre/8h00, l'équipe médicale MSF en charge de la salle d'urgence de l'hôpital de Timergara a soigné 172 personnes, dont 55 étaient dans un état critique ; un décès est malheureusement à déplorer. MSF aide également le personnel de l'hôpital à assurer les soins de suite aux patients les plus grièvement blessés ayant été stabilisés et pris en charge en salle d’urgence et soutient le service de stérilisation. Une unité de traitement de la dengue, également située à l'hôpital et gérée par MSF, a été temporairement convertie en salle de consultation supplémentaire afin de pouvoir faire face au grand nombre de patients. À l'hôpital de Khar, district de Bajaur, zones tribales sous administration fédérale (FATA), le 26 octobre, une équipe MSF a aidé à prendre en charge 72 blessés.

La priorité actuelle des équipes est de recueillir des informations dans plusieurs régions touchées par le séisme, d'y analyser la situation, les besoins potentiels, et d’évaluer s'il est nécessaire de déployer d'autres réponses d'urgence (distribution de kits d'hygiène et/ou d'abris aux sinistrés, suivis médicaux etc.)

« Les premières évaluations suggèrent que les principaux besoins concernent le logement et l'hygiène. Il y a déjà de la neige dans certaines régions montagneuses. Nous avons des stocks d’abris et de kits d’hygiène prêts à être envoyés. Dans les heures qui ont suivi le séisme nous avons initié une réponse médicale d'urgence ; nous allons désormais passer à la deuxième phase de notre intervention » explique Shelagh Woods, représentante de MSF au Pakistan.

MSF travaille au Pakistan depuis 1986 auprès des communautés pakistanaises et des réfugiés afghans victimes de conflits armés et/ou de catastrophes naturelles, ou n'ayant pas accès aux soins médicaux. Les équipes MSF fournissent actuellement des soins médicaux d'urgence gratuits dans les districts de Kurram et de Bajaur (zones tribales sous administration fédérale (FATA)), ainsi que dans les provinces du Khyber Pakhtunkhwa, du Baloutchistan et du Sindh.

À lire aussi