Projets

PROJET DE DASHT-E-BARCHI

En Afghanistan, la mortalité maternelle est de 400/100 000 (OMS, 2013). Deux-tiers des femmes accouchent encore à domicile. La mortalité infantile est de 97/1 000 naissances vivantes et la mortalité néonatale de 77/1 000 (Afghan Multiple Indicator Cluster Survey 2010/2011). 

Le  district de Dasht-e-Barchi à Kaboul a une population de près d’un millions d’habitants. Pour pallier à une offre de soins obstétricaux et de néonatalogie quasi inexistante, MSF a ouvert en octobre 2014 une unité de soins materno-infantiles dans l’hôpital du ministère de la Santé de Tank-e Teil. La maternité de 30 lits, le bloc opératoire et une unité de néonatalogie de 25 lits fonctionnent 24h/24 et sont gratuits.

MSF doit faire face à une augmentation constante du nombre d’admissions (16833 en 2016), à une moyenne proche de 40 accouchements par jour en 2016,  tout en maintenant un bon niveau de qualité.  Une attention particulière est portée à la progression des personnels nationaux, qui occupent progressivement plus de postes à responsabilité. Un programme de formation continue est mis en place pour tout le personnel médical et à terme l’ensemble du personnel du projet, y compris les employés du ministère de la Santé travaillant avec MSF. 

Plusieurs aménagements ont permis d’améliorer les conditions de travail en 2016 : extension de la pharmacie,  création d’une garderie, organisation des zones d’accueil des familles.   

L’enjeu pour 2017 est d’arriver à diriger les accouchements simples sur une structure publique adaptée et de rester le centre de référence des cas compliqués. Pour ce faire, MSF devra s’engager dans un soutien en termes de formation et probablement fournir un renfort de ressources humaines pour la seule autre structure publique existante dans Dasht-e-Barchi.