Géorgie et Ossétie du Nord - Assistance aux populations

Géorgienne et son enfant fuyant leur maison détruiteà Gori le 10/08/2008
Géorgienne et son enfant fuyant leur maison détruiteà Gori, le 10/08/2008 ©@REUTERS/ Denis Sinyakov - Courtesy www.alertnet.org

En Géorgie et en Ossétie du Nord, les équipes MSF continuent d'apporter, dans les zones accessibles, une assistance humanitaire aux populations déplacées par le conflit.

Evaluations. En Géorgie, les équipes MSF continuent d'évaluer les besoins des populations dans les zones accessibles. Dans la ville de Gori, deux visites ont déjà eu lieu. L'insécurité de la région, la fuite des populations civiles et l'accès difficile aux villages alentours n'ont pas permis de développer des activités jusqu'à présent.

A Tbilissi, où une vingtaine de sites de déplacés ont été identifiés dans différents lieux publics, nos équipes ont distribué des biens de première nécessité à près de 3 200 personnes dans dix sites. Des consultations médicales ont également été dispensées.

Nos équipes continuent d'évaluer différents sites à Tbilissi et distribuent du matériel aux populations déplacées en fonction de leurs besoins.

Dans l'ouest de la Géorgie, les équipes MSF présentes à Zougdidi, ont pu conduire des évaluations dans le port de Poti et en Adjarie. Dans ces différents endroits, les besoins sont couverts par les autorités sanitaires locales.

 


Ossétie du Sud. Les équipes de MSF n'ont toujours pas accès à l'Ossétie du Sud. Aucune évaluation n'a pu être menée dans cette région de manière à fournir aux populations l'assistance humanitaire dont elles pourraient avoir besoin. Des négociations avec les autorités compétentes sont toujours en cours.

Réfugiés. De nombreux réfugiés en provenance d'Ossétie du Sud ont franchi la frontière avec la Russie pour y trouver refuge. Bon nombre d'entre eux ont reçu une assistance de la part des autorités locales des régions frontalières de l'Ossétie du sud. MSF a pu rendre visite à quelques groupes de réfugiés regroupés dans des bâtiments publics en Ossétie du Nord et en Kabardino-Balkarie. Ces populations ont reçu une assistance de la part des autorités locales et de l'ensemble des résidents.

MSF a distribué du matériel de première nécessité dans deux différents sites à Nalchik, en Kabardino-Balkarie, où 350 personnes dont 200 enfants, ont trouvé refuge. MSF se tient également prête à intervenir dans cette région en fonction des besoins.

Tuberculose. La prise en charge de patients atteints de tuberculose multi-résistante se poursuit dans les deux programmes MSF de Zougdidi (Géorgie) et de Soukhoumi (Abkhazie). Toutefois, le programme de Zougdidi a été perturbé par les affrontements. Certains patients ont interrompu leur traitement, ce qui peut avoir de graves conséquences pour leur santé et celle de leur entourage, la tuberculose multi-résistante étant une maladie très contagieuse.

 

 

À lire aussi