Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Gaza - MSF soutient les structures de santé

Dans la clinique MSF de Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza un infirmier nettoie une plaie infectée.
Dans la clinique MSF de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, un infirmier nettoie une plaie infectée. © Valerie Babize / MSF

Depuis le lundi 3 mars 2008, la situation dans la bande de
Gaza est plus calme. Au plus fort de la crise, MSF a tout de même pu effectuer
des donations aux structures de santé et continuer à évaluer les besoins
médicaux. Nos équipes se tiennent prêtes à accueillir de nouveaux patients dans
les jours à venir.

Le bilan actuel fait état d’environ 120 morts et 360 blessés, dont des femmes et des enfants. Des victimes sont encore dégagées des gravats des bâtiments et des immeubles détruits. Du fait de la gravité de leurs blessures, la plupart des patients doivent être hospitalisés et le taux de mortalité est extrêmement élevé : 25% des blessés décèdent.

75 nouvelles inclusions de patients dans nos programmes prévues

Nos cliniques ont réouvert et les activités de soins post-opératoires ont repris dans les villes de Gaza et de Khan Younis. Notre objectif est d’accueillir des patients déchargés et référés par le service chirurgical de l’hôpital de Shifa (le premier patient a été référé mardi dernier) et par d’autres structures afin de les soulager.

Hier (jeudi 6 mars), nos équipes ont mené des évaluations dans trois hôpitaux (Shifa, Kemal Edwan et Al Awda) : 24 patients pourraient intégrer prochainement nos programmes de soins post-opératoires.

Dimanche 9 mars, des évaluations seront menées dans la zone de Jabaliya d’où des personnes blessées pourraient aussi nous être référées. Il pourrait donc y avoir, dans les semaines à venir, près de 75 nouvelles inclusions de patients dans nos programmes.

Ces prévisions ne tiennent - pour le moment - pas compte des nombreux blessés référés en Egypte qui auront, par la suite, besoin de soins post-opératoires. Pour pouvoir s’adapter à ce surcroît d’activité, une équipe médicale mobile supplémentaire circulera dans le nord de la bande de Gaza. Les équipes vont également être renforcées et des tours de garde seront assurés dans nos dispensaires, afin que les heures d’ouverture soient plus étendues si nécessaire.

Des visites à domicile pour les soins post-opératoires

Les équipes médicales mobiles ont repris leurs visites au domicile des patients en soins post-opératoires ne pouvant se déplacer. D’importantes distributions de matériel médical (perfusions notamment) et de médicaments, ont été faites à partir de notre stock d’urgence. Après une nouvelle évaluation des besoins, du matériel pour les pansements et les actes de suture a été donné aux services des urgences de Shifa et de plusieurs autres hôpitaux du nord de la bande de Gaza. Nous pourrons également décharger le service d’urgence de Shifa- si celui ci est débordé - pour les cas de chirurgie mineure, les sutures etc.

À lire aussi