Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

France : campagne "Un mot, des morts"

Jusqu’à cette année, les étrangers qui vivaient en France pouvaient bénéficier d’une carte de séjour temporaire pour soins quand ils étaient atteints d’une maladie grave. La condition : qu’ils ne puissent pas bénéficier d’un traitement approprié dans leur pays.
Mais la nouvelle loi va changer la donne.
Les étrangers malades représentent moins de 1% des étrangers vivant en France… Cette loi les poussera à vivre dans la clandestinité, avec comme conséquence, une rupture des soins, et au final, un risque en terme de santé publique accru.

En savoir plus : Campagne «Un mot, des morts»

À lire aussi