Coronavirus : aux États-Unis, les Nations Navajo et Pueblos grandes oubliées du pouvoir fédéral

Navajo, formation pour les services sociaux, MSF, Covid19, Etats-Unis
Kira Smith, infirmière MSF et formatrice en prévention et contrôle des infections, anime une « formation de formateurs » pour les employés du département des services sociaux de la Nation Navajo à Narbona Pass, sur la réserve Navajo au Nouveau-Mexique.   © Patrick Oldmixon/MSF

Au Nouveau-Mexique et en Arizona, dans le Sud-Ouest des États-Unis, les Amérindiens de la Nation Navajo et des Pueblos sont particulièrement touchés par la pandémie de coronavirus. Après deux mois d'intervention auprès de ces populations, Médecins Sans Frontières transfère ses activités à une organisation communautaire locale qu'elle a formée.

Les communautés des réserves amérindiennes de la Nation Navajo et des Pueblos enregistrent les taux d'infection par habitant parmi les plus élevés des États-Unis. Leur système de santé est, depuis des décennies, quasiment laissé à l'abandon par les politiques publiques. L'accès restreint aux infrastructures médicales ainsi que le manque d'accès à l'eau courante ont favorisé la propagation du coronavirus. 

« Manque d'accès aux installations de soins de santé, à l'eau, à l'électricité, au téléphone et aux routes praticables... Ce sont des décennies de négligence fédérale des besoins essentiels qui ne peuvent être réparées à court terme par une allocation d'urgence de fonds à usage restreint », déclare Amy Segal, coordinatrice de projet pour les programmes MSF dans le Sud-Ouest des États-Unis.

Le système de santé fédéral qui prend en charge ces communautés reçoit beaucoup moins de ressources par patient que dans le reste du pays et ne couvre ainsi pas tous les besoins de ces populations. « Les États-Unis ont la capacité et les ressources nécessaires pour améliorer le système de santé desservant les nations tribales. C'est un problème qui peut être résolu », confie Amy Segal. 

Fin mai 2020, MSF a mis en place des activités pour prévenir et contrôler la propagation des infections en collaboration avec les chefs de communautés, les responsables de la santé au sein des tribus, les organisations locales et les travailleurs de santé locaux. 

« Une des priorités immédiates de tout établissement de santé en cas d'épidémie est de s'assurer que l'accès aux soins médicaux n'est pas davantage entravé, note Immaculata Bramlage, coordinatrice médicale. À la clinique de l'Indian Health Service, dans l'une des tribus Pueblos, nous avons aidé à réorganiser le flux des patients et à désigner des espaces pour que le personnel puisse voir les patients Covid et non Covid. Nous avons également organisé des formations sur la prévention et le contrôle des infections ». 

COVID-19 in Native American communities, covid-19, coronavirus, navajo, pueblos
Salle d'isolement pour les patients atteints de la Covid-19 à l'intérieur du Gallup Indian Medical Center (GIMC), au Nouveau-Mexique, dans la Nation Navajo. MSF a conseillé le GIMC sur la gestion du flux de patients et les mesures de prévention et de contrôle des infections. © Jake Pitts/MSF

Les équipes MSF ont pris contact avec les communautés des Pueblos les plus vulnérables afin de leur fournir des masques et de les sensibiliser sur les mesures d'hygiène à adopter. 

Dans la Nation Navajo, MSF a organisé des formations de prévention et de contrôle des infections pour les travailleurs sociaux et les agents de sécurité publique qui sont en contact régulier avec les populations à risque. Les équipes MSF ont également formé le personnel soignant et les travailleurs concernés, comme les maisons de soins infirmiers, les écoles d'éducation spécialisée, les centres correctionnels ainsi que les centres de détention. 

« Les formations de prévention et de contrôle des infections ont renforcé la confiance des  travailleurs de première ligne pour mener à bien leurs activités quotidiennes en toute sécurité », confie Immaculata Bramlage. 

Ainsi, MSF a créé un programme de « formation des formateurs » avec le Community Outreach and Patient Empowerment Program (COPE), un groupe local qui travaille avec la Nation Navajo. Ce programme a permis de former l'ensemble du personnel des services sociaux qui prend en charge les habitants de la réserve amérindienne sur la prévention et le contrôle des infections. C'est à ce groupe local que MSF transfère aujourd'hui ses activités.  

COVID-19 in Native American communities, covid-19, coronavirus, navajo, pueblos
MSF a soutenu la promotion de la santé locale à Kayenta, une localité de la Nation Navajo dans le Sud-Ouest des États-Unis. MSF a fourni du matériel d'information à distribuer et a également organisé une formation en promotion de la santé. © Patrick Oldmixon/MSF

« Aider les personnes à travailler en toute sécurité signifie que nous pouvons arrêter la transmission dans les communautés. Nous avons suivi l'exemple des gouvernements tribaux et des services de santé, qui faisaient un travail remarquable pour aider leurs communautés. Nous avons constaté que les membres de ces communautés ont déployé d'énormes efforts pour contenir ce virus et sauver des vies. Nous avons apporté un certain soutien à ces efforts, mais tant que le gouvernement fédéral ne fera pas plus pour remédier aux inégalités fondamentales en matière de santé publique, ces communautés resteront extrêmement vulnérables au virus », conclut Amy Segal. 

 

À lire aussi