Arménie : un nouvel espoir pour les patients atteints de tuberculose grâce à la chirurgie

Pour la première fois MSF a opéré avec succès six patients atteints de tuberculose multi résistante à Erevan en Arménie.
Pour la première fois, MSF a opéré avec succès six patients atteints de tuberculose multi-résistante à Erevan, en Arménie. ©MSF

Une équipe chirurgicale mobile de traitement de la tuberculose, la première de ce genre au sein de MSF,  a opéré avec succès six patients atteints de tuberculose multirésistante à Erevan en Arménie.

L’ablation d’un poumon, partiellement ou totalement atteint par la tuberculose, était autrefois essentielle au traitement de la maladie à son stade « pré-chimiothérapique ». Le développement de médicaments antituberculeux au cours des années 60 a considérablement amélioré le traitement de la tuberculose, réduisant ainsi le recours à la chirurgie.

L’apparition de nouvelles formes de la maladie résistante aux traitements - dites multi-résistante ("multi-drug-resistant", soit MDR) et ultra-résistante ("extensively drug-resistant", soit XDR) - a considérablement réduit les chances de rémission de certains patients lorsque seuls des médicaments sont utilisés. Dans ce contexte, le recours à la chirurgie est ainsi devenu un outil supplémentaire permettant de lutter contre cette maladie mortelle.

Contraintes et défis

En plus du traitement de patients nécessitant de manière aiguë un recours à la chirurgie, l’équipe chirurgicale de MSF s’était également donné pour objectif l’amélioration des capacités globales de prise en charge chirurgicale de l’hôpital de référence de la tuberculose en Arménie, l’introduction des dernières procédures et techniques chirurgicales existantes au personnel local, ainsi que l’amélioration des soins infirmiers et postopératoires.

Les principales contraintes rencontrées par les autorités médicales arméniennes pour conduire ce type de chirurgie (à l’instar d’un grand nombre de professionnels de la santé dans le monde) résident dans le manque d’équipements appropriés dans les blocs opératoires et de mesures de contrôle des infections,  ainsi que de personnels expérimentés dans procédures et protocoles de soins les plus récentes.

Aux côtés d’institutions telles que la KfW* et la GOPA*, MSF a apporté son soutien aux acteurs locaux du ministère de la Santé afin de remettre à niveau le département de chirurgie pour la tuberculose, fournissant expertise médicale, équipements et  personnels nécessaires à la réalisation des interventions chirurgicales.

« Le traitement chirurgical de la tuberculose est complexe et nécessite un personnel hautement qualifié et expérimenté, avec des années d’expérience dans le domaine, explique Annabelle Djeribi, chef de mission MSF en Arménie. En pratiquant des opérations chirurgicales épaulées par une équipe internationale et pluridisciplinaire – comprenant un chirurgien spécialiste de la cage thoracique, un anesthésiste, une infirmière de bloc opératoire et un kinésithérapeute spécialisé – le personnel local tire profit de l’expérience de pays ayant développé de solides compétences en matière de chirurgie de la cage thoracique. Il s’agit d’une opportunité inestimable d’apprendre et de partager des techniques et protocoles  en travaillant aux côtés d’une équipe utilisant les techniques et expertises les plus récentes. »

La clé du succès de la mission MSF réside dans la préparation. Bien avant l’arrivé de l’équipe chirurgicale, un comité pluridisciplinaire composé de personnels de MSF et du ministère de la Santé arménien a méticuleusement planifié l’ensemble de la procédure, allant de la sélection des patients en amont, à leur prise en charge les semaines suivant l’opération.

Reprendre le contrôle de sa vie

Alors que la chirurgie seule ne peut pas guérir les patients de la tuberculose, ni réduire la nécessité de suivre des années d’un traitement toxique avec les médicaments disponibles, dans certains cas spécifiques, elle peut considérablement améliorer les chances de succès du traitement, en particulier pour les patients qui ont épuisé toutes les autres options.

Un des patients ayant reçu la visite de l’équipe chirurgicale a été diagnostiqué avec une tuberculose de type MDR (multi-résistante) en 2010. Après trois ans d’hospitalisation et un traitement quotidien, sa santé ne s’améliorait pas et il restait contagieux. En plus de l’absence de rémission, la nature contagieuse de sa maladie le tenait éloigné de sa famille et de ses proches.

« C’était très difficile pour lui de ne pas apercevoir une lumière au bout du tunnel – il ne cessait de se plaindre de ne pas être en mesure de serrer ses petits-enfants dans ses bras, raconte Annabelle. La visite de l’équipe chirurgicale a été un grand soulagement pour lui et il peut désormais espérer un retour parmi les siens. »

Après le succès de son initiative, l’équipe chirurgicale mobile MSF va réaliser d’autres visites en Arménie afin d’améliorer les compétences du personnel local tout en donnant aux malades l’opportunité de reprendre le contrôle de leur propre vie.


* Kreditanstalt für Wiederaufbau – Banque Allemande pour le Développement

* GOPA – Cabinet d’expertise-conseil allemand notamment impliqué dans le développement de services en charge de la tuberculose dans des pays du Sud-Caucase

À lire aussi