Soyez là où votre don sauve des vies

Les maisons Passerelle, lieu de répit pour les mineurs non accompagnés

En France, la prise en charge et la protection des mineurs non accompagnés est une obligation légale. Pourtant ils sont des milliers à vivre dans la rue, dans des conditions extrêmement précaires, car les autorités françaises contestent leur âge et refusent de les prendre en charge. Après de longs mois de recours devant le juge des enfants, plus de la moitié des adolescents accompagnés par Médecins Sans Frontières sont pourtant bien reconnus mineurs. Le projet Passerelle, mené en collaboration avec Utopia 56, leur permet d’être hébergés et accompagnés sur le plan social, juridique et médical. 

Médecins Sans Frontières demande aux autorités publiques de reconnaître la présomption de minorité des mineurs non accompagnés. Ils doivent être pris en charge et protégés par l’Aide sociale à l’enfance.

Vous serez aussi intéressé par…