Grèce : conditions de vie inhumaines dans le camp de Moria

Un incendie a eu lieu dans le camp de Moria, en Grèce, ce dimanche 29 septembre. Une femme est décédée et son enfant est gravement blessé.

Quelques jours avant, Axelle, référente médicale, décrivait les conditions de vie inhumaines des 13 000 personnes survivant dans ce camp de 3000 places.

En mars 2016, la signature d’un accord entre l’Union Européenne et la Turquie a considérablement réduit le flux des migrants empruntant la route des Balkans. Ainsi, le nombre de personnes arrivant en Grèce est passé de 3 000 par jour en moyenne en 2015 à une centaine fin 2016.

Ces trois derniers mois, 10 000 personnes sont arrivées dans le camp de Moria, sur l’île de Lesbos, en provenance de Turquie. Ils y survivent dans des conditions extrêmement précaires, sans accès aux services de base, sans hébergement ni assistance juridique.

Vous serez aussi intéressé par...