Opération

Mauritanie : assistance aux réfugiés maliens

© Nyani Quarmyne

Médecins Sans Frontières offre une assistance aux réfugiés maliens en Mauritanie.

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans le sud-est de la Mauritanie, dans le camp de Mbera et les villes de Bassikounou et Fassala.

En février 2016, Médecins Sans Frontières rendait compte de la situation des populations maliennes réfugiées en Mauritanie, qui vivaient dans le camp de Mbera.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Le coup d’État du 22 mars 2012 au Mali, et la période de transition qui a suivi, ont favorisé la prise de pouvoir au nord du pays de groupes armés. Les affrontements dans cette région ont poussé des milliers de personnes à se déplacer dans le pays ou à se réfugier dans les pays voisins, dont la Mauritanie.

Aujourd’hui, malgré les accords de paix signés en 2013 et 2015, la situation sécuritaire reste très précaire et de nombreux réfugiés ne peuvent pas rentrer chez eux. Plus de 50 000 maliens étaient ainsi réfugiés en Mauritanie en janvier 2018, selon le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, et 1 200 nouveaux arrivants qui fuyaient les violences au Mali ont été enregistrés pour ce seul mois,

Notre intervention

Médecins Sans Frontières offre une assistance aux populations maliennes réfugiées dans le sud-est de la Mauritanie.

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans le camp de Mbera et offrent des soins de santé primaire, obstétricaux, chirurgicaux, et une prise en charge des urgences aux réfugiés, et aux communautés locales dans les villes de Bassikounou et Fassala.