Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

ÊTRE GÉNÉREUX ICI, C'EST VACCINER SOUFFRANCE À BIRINGI

En savoir plus

Urgence Myanmar (Birmanie)- Le premier avion cargo MSF est arrivé lundi matin à Rangoun, contenant 34 tonnes de matériel médical et logistique. 3 autres avions cargo sont en route vers la Birmanie.

Paris le 12 mai 2008 - Un premier avion cargo de MSF contenant 34 tonnes de matériel d’assistance médical et logistique est arrivé à Rangoun ce matin à 8h30, heure locale. Après le passage en douane, tout le matériel a été transféré dans les entrepôts MSF de la ville. Ce matériel de secours comprend des traitements contre les maladies diarrhéiques et le paludisme, des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi, des bâches en plastique, des jerrycans, des pompes à eau et un zodiac. Trois autres avions cargo MSF, partis de Ostende, Frankfort et Dubai, sont en route vers Rangoun et devraient arriver lundi et mardi. Ils contiennent 120 tonnes de matériel supplémentaire. Ce matériel de secours sera envoyé sur les zones sinistrées par camion dans les jours à venir.

 

Cependant les destructions massives et la gravité des dommages rendent les besoins dans le delta de l’Irrawaddy d’une ampleur extrême. Pour porter assistance aux populations très durement touchées, il est urgent de pouvoir disposer de bien plus de matériel de secours et de travailleurs humanitaires supplémentaire, pour pourvoir y répondre.

43 volontaires MSF et 1.200 employés birmans de MSF travaillent actuellement en Birmanie. Aujourd’hui, 100 MSF travaillent dans le Delta et entre 10 et 20 personnes viennent les rejoindre chaque jour. A Twantey, Bogaley, Kungyangon, Pathein (Bassein), Haigyi et Laputta, 15 équipes procèdent à des consultations médicales, distribuent de la nourriture, de l’eau potable, des bâches en plastique et autres biens de première nécessité.

Dans certaines zones, MSF s’est vue imposer des restrictions croissantes par les autorités. A Bogaley, par exemple, un district de 100.000 personnes lourdement frappées par le cyclone, l’équipe MSF ne peut pas apporter autant d’assistance qu’elle le devrait, pour répondre aux besoins énormes, notamment en soins médicaux et en distribution de nourriture.

À lire aussi