Soyez là où votre don sauve des vies

Sud du Soudan : situation nutritionnelle critique dans plusieurs régions du Bahr el Ghazal

Un nombre croissant d'enfants souffrant de malnutrition aiguë sont pris en charge par les équipes de MSF dans plusieurs sites de la région du Bahr el Gazal, au Sud du Soudan.

Après de mauvaises récoltes et des pluies insuffisantes, la situation nutritionnelle est critique dans de nombreux villages. Les réserves alimentaires sont épuisées depuis plusieurs mois et la situation continuera à se détériorer jusqu'aux prochaines récoltes, en septembre.

Dans certains endroits, la situation nutritionnelle déjà précaire s'est trouvée aggravée avec le retour des déplacés de guerre, suite à la signature d'accords de paix Nord-Sud. Des dizaines de milliers de personnes sont revenues dans le comté d'Aweil East depuis le début de l'année.

Pourtant, l'aide alimentaire internationale n'arrive pas ou peu. Bien que le Programme Alimentaire Mondial (PAM) ait signalé dès la fin de l'année 2004 une période de soudure particulièrement difficile, les quantités reçues par les plus vulnérables sont insuffisantes, comme en témoignent les taux de malnutrition alarmants observés aujourd'hui dans la zone.

« A Marial Lou et Paliang, en dépit des taux de malnutrition anormalement élevés de mars, il n'y a eu aucune distribution de nourriture par le Programme Alimentaire Mondial. Il semblerait que la prochaine distribution, qui ne couvrirait qu'une partie de la population avec des rations alimentaires partielles, à l'intention des plus vulnérables, puisse avoir lieu uniquement fin juillet. Enfin, celles qui étaient prévues au printemps dans d'autres zones de Tonj à proximité de Marial n'ont pas eu lieu au niveau promis », explique Sally Stevenson chef de mission pour la section suisse de MSF.

Dans le comté d'Aweil East, les équipes MSF constatent ainsi depuis plusieurs semaines une augmentation importante des admissions dans leurs centres nutritionnels d'Akuem.

« Chaque semaine, près de 60 enfants sévèrement malnutris, qui sans assistance médicale immédiate vont mourir, sont soignés dans notre centre », explique Claire Magone, chef de mission pour la section française de MSF.

La situation est particulièrement critique : une enquête Epicentre de fin juin révèle 4% de malnutrition sévère et 26% de malnutrition globale (1), soit presque 7000 enfants souffrant de malnutrition dans la région.

Dans le District de Tonj, plus de 1 500 enfants sont déjà pris en charge par les équipes MSF. Dès mars la situation est devenue critique avec 2.8% de malnutrition sévère et 21% de malnutrition globale (2). Ce qui représente plus de 6 000 enfants souffrant de malnutrition dans la région.

« Nous avons largement augmenté nos capacités de prise en charge. Aujourd'hui, au coeur de la période de soudure, la situation s'est gravement détériorée, d'autant qu'il n'y a pas eu de distribution de nourriture. En ce moment, nous nous préparons à distribuer des rations supplémentaires pour 7 600 enfants de moins de 5 ans et leurs familles », souligne Sally Stevenson chef de mission pour la section suisse de MSF.

Face à cette situation, MSF a largement augmenté sa capacité de prise en charge et entame des distributions générales de nourriture pour 28.000 enfants dans l'Aweil East et le Tonj. Mais il lui est impossible de couvrir toute la zone.

La distribution d'aide alimentaire dans la région, très largement insuffisante à ce jour, doit donc être augmentée de toute urgence.

Malgré le retour officiel à la paix et le caractère prévisible de cette soudure difficile, les populations de cette région du Sud-soudan vivent toujours dans la plus extrême précarité. Leur survie reste à la merci du moindre déficit de récolte, insuffisamment compensé par l'aide internationale.

(1) méthode poids/taille, Z score.
(2) idem.

 

Pour toute information, vous pouvez contacter
Laurence Hughes au 01 40 21 28 43 ou Irène Nzakou au 01 40 21 29 17.

 

 

À lire aussi