Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Mortalité maternelle : une crise évitable

Chaque jour, près d’un millier de femmes meurent pendant un accouchement ou à la suite de complications pendant la grossesse. La mortalité maternelle peut se produire à n’importe quel stade de la grossesse, mais l’accouchement est de loin la phase la plus dangereuse pour la mère comme pour le bébé. La grande majorité de ces décès peut être évitée si l’accès aux urgences obstétriques est assuré.

L’expérience montre qu’au moins 15 pour cent des grossesses dans le monde présentent des complications qui peuvent être mortelles. En temps de guerre ou de crise, les femmes enceintes sont encore plus vulnérables parce que les services sanitaires se sont effondrés, sont insuffisant ou simplement inexistants. Mais ces femmes ont besoin d’avoir accès à des urgences obstétriques de qualité qu’elles vivent dans une zone de conflit, dans un camp de réfugiés ou sous des bâches en plastique à la suite d’un tremblement de terre dévastateur.

En fait, elles ont besoin de la même assistance que toutes les femmes enceintes face à une complication : accès à une aide médicale appropriée – personnel qualifié, médicaments et matériel médical – afin de sauver leur vie et celle de leur bébé.

Une priorité de Médecins Sans Frontières (MSF) est de prodiguer des soins d’urgence obstétriques dans les situations de crises humanitaires aigües ou chroniques. Dans le cadre des actions d’urgence de l’organisation, les équipes luttent contre les cinq plus grandes causes de mortalité maternelle : hémorragies, septicémie, avortements mal pratiqués, complications de l’hypertension artérielle et obstruction lors de l’accouchement.

Prodiguer des soins d’urgence obstétriques est la première préoccupation du travail de MSF en matière de santé gynécologique et obstétrique. D’autres soins médicaux prodigués aux femmes par MSF incluent les soins anténataux et postnataux, le planning familial, l’assistance aux victimes de violences sexuelles, le traitement des fistules, les soins après les avortements et la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

Cet exposé décrit la façon dont MSF prodigue des soins d’urgence obstétriques de qualité dans cinq types de situations de crise différentes : conflit, déplacement de population, systèmes de santé fragiles, catastrophes naturelles, mortalité maternelle comme cas d’urgence...

Les conflits, épidémies, catastrophes naturelles ou l’effondrement total du système de santé d’un pays sont des situations de crise auxquelles des millions de patients de MSF font face chaque jour dans le monde. Mais la mortalité maternelle, c’est une situation qui
peut être évitée.


>> Consultez le communiqué de presse

À lire aussi