URGENCE GAZA

Rouvrir une clinique dans la ville de Gaza :
« Nous avons vécu les jours les plus difficiles de notre vie »

Regarder la vidéo

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

Gaza : MSF dénonce le projet de loi israélien qualifiant l’UNRWA d’organisation terroriste

Gaza : MSF dénonce le projet de loi israélien qualifiant l’UNRWA d’organisation terroriste
Christopher Lockyear, secrétaire général de Médecins sans Frontières © UN Photo/Loey Felipe/

Le 29 mai, un projet de loi visant à désigner l'UNRWA, l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, comme une organisation terroriste, a été adopté en première lecture avant trois autres lectures au Parlement israélien, la Knesset. Un deuxième projet de loi visant à rompre tous les liens avec l'agence des Nations unies et à la priver de diverses exemptions a également été proposé et a fait l'objet d'une lecture préliminaire. Ces deux projets de loi n'interdiraient pas seulement à l'UNRWA d'opérer en Israël, mais criminaliseraient également l'organisation, ses activités et son personnel.  

Déclaration de Christopher Lockyear, Secrétaire Général de Médecins sans Frontières (MSF) :

« L’avant-projet de loi de la Knesset qualifiant l'UNRWA d’organisation terroriste est une attaque scandaleuse contre l'aide humanitaire et une punition collective du peuple palestinien. Nous condamnons fermement la désignation proposée et sommes solidaires de l'UNRWA, qui apporte une aide vitale à des millions de Palestiniens et représente la colonne vertébrale de l'acheminement de l'aide à Gaza, en Cisjordanie et dans la région. En qualifiant d'entité terroriste l'agence des Nations unies créée pour aider les réfugiés palestiniens, les autorités israéliennes perpétuent un discours qui vilipende et marginalise une population entière et ceux qui lui fournissent une assistance.

Cette étape fait suite à des mois d'intimidation à l’encontre de l’UNRWA, y compris une attaque contre ses bureaux à Jérusalem. C'est le point d’orgue de l'obstruction systématique et continue de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza, et qui a pour conséquence de l’asphyxier. Cette décision intervient alors que les forces israéliennes continuent d'attaquer des zones peuplées, désignées comme « sûres », faisant de nombreuses victimes civiles, et poursuivent la destruction des infrastructures civiles, y compris les hôpitaux, ainsi que le déplacement forcé et répété de centaines de milliers de Palestiniens. 

En cas d’adoption de la loi, l’aide humanitaire, en plus d’être entravée, sera criminalisée dans le cadre de la législation antiterroriste israélienne, en contradiction avec le droit international humanitaire. Cette qualification aura des conséquences dévastatrices à Gaza, car elle équivaut à autoriser les attaques contre le personnel humanitaire et les installations de l’UNRWA, mettant d’autant plus en danger les civils qui recherchent la protection de l'agence des Nations unies. Les travailleurs humanitaires doivent être protégés et les civils épargnés en toutes circonstances.

Les alliés d'Israël, qui sont tous membres des Nations unies, doivent s'opposer à cette tentative de criminalisation de l'aide humanitaire et veiller à ce que l'UNRWA puisse poursuivre son travail vital. Ces gouvernements doivent faire pression sur Israël pour mettre fin à ce bain de sang et fournir de l’aide à Gaza. » 

À lire aussi