Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

Être généreux ici, c'est soutenir nos médecins sur tous les terrains

En savoir plus

Soins médicaux aux migrants, Lampedusa, Sicile, Italie.

File de migrants arrivés par bateau à Lampedusa Italie. Christian Sinibaldi
<p>File de migrants arrivés par bateau à Lampedusa, Italie.<br />© Christian Sinibaldi</p>

File de migrants arrivés par bateau à Lampedusa, Italie.
© Christian Sinibaldi

Des milliers de migrants atteignent l'Europe en traversant la Méditerranée par bateau. Un nombre inconnu meurt en tentant ce voyage.
© Chris Maluszynski/MOMENT

A Lampedusa, sur la côte italienne, plus de 50.000 personnes sont arrivées sur plus de 700 bateaux ces trois dernières années.
© Christian Sinibaldi

Une grande partie des embarcations viennent de Lybie, après un voyage qui dure entre 2 et 4 jours. Les passagers survivants sont pris en charge par les autorités à leur arrivée. Ils ont besoin d'une aide médicale immédiate. MSF travaille à Lampedusa depuis 2003.
© Christian Sinibaldi

Une équipe est basée à l'un des principaux points de débarquement sur l'île de Lampedusa. Elle a offert une assistance médicale à plus de 30.000 migrants en 2007 et 2006.
© Christian Sinibaldi

Beaucoup de réfugiés présentent des symptômes liés à leur voyage difficile: déshydratation, infections cutanées causées par une surexposition au soleil et au sel, brûlures dues à l'essence utilisée comme carburant pour les embarcations, et infections respiratoires.
© Christian Sinibaldi

Les conditions empirent. « Ils prennent désormais plus de risques - ils voyagent plus longtemps, dans des bateaux plus petits et plus précaires, explique Antonio Virgilio, chef de mission de MSF en Italie. Beaucoup d'entre eux arrivent dans un état désespéré, complètement choqués. »

La population voyageant en bateau change aussi  - il y a plus de femmes  et d'enfants et actuellement environ 30% des personnes sont originaires de la Corne de l'Afrique, de pays comme la Somalie.
© Sebastian Bolesch

Justice est arrivé par bateau à Lampedusa, il y a plusieurs années déjà. Il fuyait le Libéria. Sa famille a été attaquée, Justice a réussi à s'échapper. Il s'est jeté par la fenêtre, a couru vers le port et s'est jeté dans un bateau.
© Chris Maluszynski/MOMENT/2004

Tombes anonymes dans un cimetière, à Lampedusa. Les corps repêchés ne sont pas identifiés, les croix sont seulement marquées avec un nombre.
© Chris Maluszynski/MOMENT/2004

Un tiers des arrivants ont, par la suite, demandé l'asile en 2007, selon l'Agence des Nations unies pour les Réfugiés.
© Sebastian Bolesch

1 / 11

File de migrants arrivés par bateau à Lampedusa, Italie.
© Christian Sinibaldi

Des milliers de migrants atteignent l'Europe en traversant la Méditerranée par bateau. Un nombre inconnu meurt en tentant ce voyage.
© Chris Maluszynski/MOMENT

A Lampedusa, sur la côte italienne, plus de 50.000 personnes sont arrivées sur plus de 700 bateaux ces trois dernières années.
© Christian Sinibaldi

Une grande partie des embarcations viennent de Lybie, après un voyage qui dure entre 2 et 4 jours. Les passagers survivants sont pris en charge par les autorités à leur arrivée. Ils ont besoin d'une aide médicale immédiate. MSF travaille à Lampedusa depuis 2003.
© Christian Sinibaldi

Une équipe est basée à l'un des principaux points de débarquement sur l'île de Lampedusa. Elle a offert une assistance médicale à plus de 30.000 migrants en 2007 et 2006.
© Christian Sinibaldi

Beaucoup de réfugiés présentent des symptômes liés à leur voyage difficile: déshydratation, infections cutanées causées par une surexposition au soleil et au sel, brûlures dues à l'essence utilisée comme carburant pour les embarcations, et infections respiratoires.
© Christian Sinibaldi

Les conditions empirent. « Ils prennent désormais plus de risques - ils voyagent plus longtemps, dans des bateaux plus petits et plus précaires, explique Antonio Virgilio, chef de mission de MSF en Italie. Beaucoup d'entre eux arrivent dans un état désespéré, complètement choqués. »

La population voyageant en bateau change aussi  - il y a plus de femmes  et d'enfants et actuellement environ 30% des personnes sont originaires de la Corne de l'Afrique, de pays comme la Somalie.
© Sebastian Bolesch

Justice est arrivé par bateau à Lampedusa, il y a plusieurs années déjà. Il fuyait le Libéria. Sa famille a été attaquée, Justice a réussi à s'échapper. Il s'est jeté par la fenêtre, a couru vers le port et s'est jeté dans un bateau.
© Chris Maluszynski/MOMENT/2004

Tombes anonymes dans un cimetière, à Lampedusa. Les corps repêchés ne sont pas identifiés, les croix sont seulement marquées avec un nombre.
© Chris Maluszynski/MOMENT/2004

Un tiers des arrivants ont, par la suite, demandé l'asile en 2007, selon l'Agence des Nations unies pour les Réfugiés.
© Sebastian Bolesch

1 / 11

À lire aussi