Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Sida : deuxième mi-temps décisive

Ouganda  novembre 2009
Ouganda - novembre 2009 © Brendan Bannon

A l\'occasion de la coupe du monde de football qui se déroule en Afrique du Sud, MSF rappelle que plus d\'un million de personnes meurent toujours du sida chaque année en Afrique subsaharienne.

A l\'occasion de la coupe du monde de football qui se déroule en Afrique du Sud, MSF rappelle que plus d\'un million de personnes meurent toujours du sida chaque année en Afrique subsaharienne.

L'Afrique du Sud, qui accueille pour la première fois la coupe du monde de football, est au cœur de l'actualité. Pour MSF, c'est l'occasion d'aborder l'un des problèmes majeurs de santé du pays et de la sous-région d'Afrique australe, la pandémie de VIH/sida. En Afrique du Sud, près de 5,5 millions de personnes seraient infectées par le virus du sida, selon les estimations de l'ONU. Comme dans d'autres pays, la lutte contre le sida est menacée par le désengagement politique et financier des principaux bailleurs de fonds.

En effet, après plus de dix ans d'une importante mobilisation politique et financière, la volonté politique marque le pas. Les bailleurs de fonds tentent de plafonner et réduire leurs dépenses. Sur les terrains d'intervention de MSF, ce désengagement se traduit par exemple par des ruptures de médicaments antirétroviraux disponibles.

Dans la lutte contre le sida, c'est une deuxième mi-temps décisive qui se joue aujourd'hui ! En près de 10 ans, plus de 4 millions de personnes ont pu avoir accès à un traitement antirétroviral. D'incroyables progrès ont été réalisés pour mettre en place des programmes efficaces de lutte contre la maladie. Les efforts doivent se poursuivre pour les 9 millions de personnes toujours en attente de traitement. Faut-il donc le rappeler ? Le sida est une cause majeure de mortalité dans le monde, responsable chaque année du décès de 1,4 million de personnes, rien qu'en Afrique sub-saharienne.

MSF gère 47 projets de prise en charge du VIH/sida dans 20 pays : l'Afrique du Sud mais aussi le Swaziland, le Zimbabwe, le Malawi, le Kenya...

Toutes sections de MSF confondues, 155 000 patients sont sous traitement antirétroviral, dont 13 600 enfants de moins de 15 ans, soit 8,8% des patients.

 

>> Découvrez la vie de patients séropositifs vivant à Khayelitsha, en Afrique du Sud

 

 

>> Retrouvez le blog de MSF en Afrique du Sud sur le NouvelObs.com
Bannière Half Time


VIDEOS


Sida - Lutter contre le désengagement

 

Vidéo "No Time To Quit"

 


MSF DANS LES MEDIAS


24 juin 2010

Rue 89 : L'Afrique du Sud vue par les malades du Sida

Logo rue89MSF nous propose un webdocumentaire au coeur d'un centre qui accueille les malades du Sida dans un bidonville près du Cap. Un autre regard sur le pays d'accueil de la Coupe du Monde.


23 juin 2010

Youphil : Un webdocumentaire coup de poing sur le sida en Afrique

Logo YouphilL'ONG Médecins sans Frontières présente un webdocumentaire alarmant sur les ravages du VIH en Afrique du Sud.


22 juin 2010

NouvelObs.com : Avec MSF contre le VIH en Afrique du Sud

Logo Nouvel ObsIl y a 10 ans, personne ne pensait que l'on pourrait traiter les gens atteints du sida en Afrique. Aujourd'hui, grâce au traitement à base d'antirétroviraux, des millions de vies sont sauvées, mais la bataille est loin d'être gagnée.





ACTUALITE


27 mai 2010

Sida : No Time To Quit

No Time To Quit

MSF publie un rapport "No Time To Quit : HIV/AIDS Treatment Gap Widening in Africa" sur le désengagement des bailleurs de fonds qui aggrave le déficit d'accès aux traitements VIH/sida.


21 décembre 2009

Sida - Financements au point mort malgré les besoins de millions de personnes

Photo Sida Ouganda Face aux manques et aux difficultés de prise en charge observées par ses équipes de terrain, MSF rappelle la nécessité de financements pérennes et innovants, tandis que deux malades sur trois n'ont toujours pas accès aux traitements.



RAPPORT


No Time To Quit>> Télécharger le rapport "No Time To Quit" (en anglais)




 

 

À lire aussi