Nord du Yémen - Les activités de MSF avant la "cinquième guerre"

Hôpital de Haydan Yémen.
Hôpital de Haydan, Yémen. ©MSF

Depuis 2004, un conflit oppose dans la région les troupes gouvernementales au mouvement rebelle Al Houthi, dont les revendications sont à la fois politiques, sociales et religieuses.

Plusieurs périodes d’affrontements de grande ampleur ont alterné avec des cessez-le-feu et des tentatives de médiation. Mais elles n’ont pas abouti à un accord de paix et, le 10 mai 2008, la « cinquième guerre » depuis 2004 a débuté.

MSF a commencé à travailler dans le gouvernorat de Saada en septembre 2007, dans l’hôpital d’Haydan. Deux autres projets ont ensuite ouvert, à l’hôpital rural de Razeh (décembre 2007) et à l’hôpital rural d’Al Tahl (avril 2008).

Dans toutes ces structures, MSF travaille en collaboration avec le personnel du ministère de la Santé.

 

 

Nos activités dans le gouvernorat de Saada, nord du Yémen

  • Hôpital de Haydan

Consultations, hospitalisations, salle d’urgence, santé materno-infantile, chirurgie.
Soutien au centre de santé de Maran (donations de médicaments, formation et supervision du personnel, appui logistique pour l’électricité, l’eau et l’assainissement).

  • Hôpital rural de Razeh

Hospitalisations, salle d’urgence, santé materno-infantile.
Soutien à l’hôpital d’Al Malaheed (tests diagnostiques et traitements pour le paludisme, prise en charge ambulatoire des enfants sévèrement malnutris, référence des urgences vers Razeh).

  • Hôpital rural d’Al Talh

Hospitalisations, salle d’urgence, santé materno-infantile, chirurgie.
Appui à la clinique de Dahyan (en zone rebelle), avec des consultations dispensées 6 jours par semaine (200 patients par jour).

 

 

 

Depuis le déclenchement de la "cinquième guerre", les équipes expatriées et les yéménites originaires d’autres régions ont dû évacuer tous nos projets par mesure de sécurité. Le personnel local encore sur place continue d’assurer des soins, mais avec des moyens limités et dans des conditions de travail extrêmement complexes et dangereuses.

 

À lire aussi