Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

ÊTRE GÉNÉREUX ICI, C'EST VACCINER SOUFFRANCE À BIRINGI

En savoir plus

La malnutrition, une maladie négligée prioritaire pour MSF

Prise en charge de la malnutrition et distribution d'aliments thérapeutiques prêts à l'emploi. Kenya 04/04/2006
Prise en charge de la malnutrition et distribution d'aliments thérapeutiques prêts à l'emploi. Kenya, 04/04/2006 © Sophia Ioannou/MSF

Le Dr Isabelle Defourny, responsable de programmes MSF au Niger, rappelle les priorités de l'association pour la prise en charge de la malnutrition, lors une interview accordée à RFI dans le magazine "Priorité Santé" de Claire Hédon, le 10 mars dernier.

Le Dr Isabelle Defourny, responsable de programmes MSF au Niger, rappelle les priorités de l'association pour la prise en charge de la malnutrition, lors une interview accordée à RFI dans le magazine "Priorité Santé" de Claire Hédon, le 10 mars dernier.

Soigner à large échelle les enfants souffrant de malnutrition est désormais possible, avec l'utilisation de nouveaux produits, des pâtes nutritives prêtes à l'emploi, qui contiennent tous les nutriments essentiels pour les jeunes enfants.

Pourtant, malgré leur efficacité, ces produits ne sont pas largement utilisés. Les priorités affichées par les Nations unies, lors de la dernière réunion internationale du SCN (Standing Committee on Nutrition), qui s'est tenue du 3 au 6 mars à Hanoi, restent principalement des mesures préventives. Parmi elles : l’allaitement maternel, la supplémentation en vitamine A et en zinc, le « Right to Food » (droit à la nourriture pour tous), l’éducation…

Déjà, en janvier, MSF avait réagi à un dossier publié dans le Lancet sur la malnutrition infantile, qui prônait une approche conservatrice accordant peu de place au traitement des enfants. Lire la déclaration de MSF

Dans l'interview accordée à RFI, le Dr Isabelle Defourny rappelle pourtant l’urgence de la mise en place de stratégies curatives par l’utilisation de ces nouveaux produits. Ecouter l'interview

À lire aussi