Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Iran - Des équipes et du matériel envoyés en renfort à Bam

Suite au violent tremblement de terre qui a frappé l'Iran vendredi
matin, MSF a envoyé des équipes et du matériel à Bam, ville iranienne
au centre du séisme. Dès vendredi, une équipe de MSF a mené sur place
une évaluation rapide. Les besoins constatés sont d'une ampleur
considérable dans cette ville de 110.000 habitants qui a presque été
entièrement détruite.

Pour faire face aux besoins énormes provoqués par le tremblement de terre en Iran, Médecins Sans Frontières a envoyé des équipes en renfort de celles déjà présentes sur le terrain. Une équipe de 4 personnes (médicaux et logisticiens) arrivera dimanche 28 à Bam où sont déjà présents 2 médecins. Des équipes sont également parties de Bruxelles (3 néphrologues, 1 coordinateur médical, 1 logisticien), et de Madrid (1 logisticien, 1 médecin) pour arriver dimanche sur la zone.

Dix tonnes de matériel supplémentaire (médicaments, matériel de secours et de traitement de l'eau, 5 000 jerrycanes) sont partis ce samedi par avion de la base logistique de Bordeaux. Les stocks médicaux positionnés à Téhéran (40m3 de matériel médical et de secours ) et à Bagdad (matériel chirurgical et médical) sont déjà en route vers la région de Bam et 26 000 couvertures partent par avion de Dubaï dimanche matin.

Hier, vendredi 26 décembre, une équipe de Médecins Sans Frontières basée à Zahedan (à 300 km à l'Est de Bam), composée de 2 médecins, une infirmière, un administrateur et un chauffeur iraniens et expatriés, a mené une évaluation rapide sur la zone du sinistre avec le Croissant-Rouge iranien. Elle est sur place avec du matériel de premier secours.

Les besoins constatés dans cette ville de 110 000 habitants sont d'une ampleur considérable : la ville est presque entièrement détruite, les deux hôpitaux également, de très nombreux corps sont extraits des décombres. Deux structures médicales mises en place suite au tremblement de terre, sont difficilement opérationnelles, débordées, sans eau potable ni électricité. Ils manquent également de médicaments. Sur l'aéroport de Bam, des tentes d'hospitalisation ont été montées pour l'évacuation de blessés en direction de Kerman (presque complet), Ispashan, Zahedan et Bandar Abbas.

La première équipe sur Bam a commencé à soutenir les deux structures médicales existantes.

L'équipe de néphrologues est attendue à l'hôpital régional de Kerman, des équipes sillonneront les villages alentours afin de venir en aide aux sinistrés de ce district qui compte 250 000 habitants : le nombre des sinistrés est, pour l'instant, impossible à évaluer, mais pourrait dépasser les 100 000. Des abris, des couvertures et de l'eau potable sont indispensables à leur survie dans une région où il peut faire moins de zéro degré la nuit.

Médecins Sans Frontières travaille en Iran depuis 1995, dans les régions de Mashaad et de Zahedan, auprès des réfugiés afghans. MSF était déjà intervenu lors du tremblement de terre qui s'était produit en Iran en 1990.

À lire aussi