Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Ethiopie - Un camp transformé en lac

Un hôpital inondé, un camp transformé en lac, des habitations dans l’eau… Face à la saison des pluies, les dizaines de milliers de sud-soudanais réfugiés en Ethiopie sont démunis.

Voilà le camp de Lietchuor fin août : un lac d’où émergent les cases des réfugiés. Un terrain plat, un sol argileux où l’eau stagne : les conditions étaient réunies pour que ce camp, qui abrite 36 000 réfugiés, devienne invivable pendant la saison des pluies. Seul espace encore sec, une route qui traverse le camp.

Face à cette situation, l’agence éthiopienne en charge des réfugiés, et les Nations unies, ont décidé de fermer ce camp. Mais pas une proposition de relogement n’est pour l’heure satisfaisante.

En attendant, les équipes MSF continuent leurs activités : à Lietchuor, elles sont parvenu à garder les patients au sec en surélevant les tentes de l'hôpital et du centre de santé. Mais les pluies et les mauvaises conditions d'hygiène font peser un gros risque sur la santé de la population. Infections respiratoires et paludisme sont les premières causes de consultation, et une épidémie d'hépatite E a été déclarée.

En savoir plus sur les conditions de vie des réfugiés

 

À lire aussi