Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Epidémie de rougeole au Malawi : « Le défi majeur était l\'ampleur de l\'opération »

File d\'attente sur un site de vaccination dans le district de Blantyre
File d\'attente sur un site de vaccination dans le district de Blantyre © Nabila Kram

Avec 105 000 cas et 251 décès, le Malawi a connu cette année la pire épidémie de rougeole depuis 1997. Pour aider les autorités à y faire face, nos équipes sont intervenues entre avril et août dans l\'ensemble du pays et notamment dans la région sud, la plus affectée par la maladie. Cameron Bopp, médecin coordinateur d\'urgence MSF, nous livre aujourd\'hui un bilan de cette intervention.

Quels sont les résultats obtenus au cours de cette intervention ?
Entre les mois d'avril et août 2010, nos équipes ont traité près de 23 000 patients dans 15 districts du pays. Nous avons également mené une campagne de vaccination massive : plus de 3,3 millions d'enfants de 6 mois à 15 ans ont été vaccinés dans les 9 districts connaissant les taux d'attaque les plus importants. En collaboration avec le ministère de la Santé, nous avons enfin veillé à la disponibilité des médicaments essentiels au niveau des centres de santé ainsi qu'à l'hôpital, tout en améliorant les transferts des cas compliqués.

Avez-vous rencontré des difficultés pour intervenir ?
Les difficultés étaient directement liées à l'ampleur de l'opération : plus de 350 centres de santé à aider, une multitude de sites de vaccination à mettre en place et une population cible importante. Ces objectifs réclamaient des moyens humains et logistiques importants. 90 personnels internationaux et plus de 1700 salariés nationaux ont été mobilisés et répartis entre la coordination, la logistique et une cinquantaine d'équipes de vaccination, composées en majorité du personnel du ministère de la Santé. Au niveau logistique, chaque district avait des besoins très différents. Dans certains endroits, nous avons pu bénéficier des installations existantes, dans d'autres nous avons dû réparer le matériel de chaîne du froid ou utiliser nos propres congélateurs et réfrigérateurs.

La rougeole risque-t-elle de réapparaître dans les prochaines années ?
Avec un vaccin contre la rougeole, la durée d'immunisation est estimée entre 10 et 20 ans. Or, le Malawi avait mis en place un programme élargi de vaccination (PEV) en 1979, pour les enfants de 9 à 11 mois. Cette action avait été renforcée en 1998 par une vaccination de masse auprès des enfants âgés de 6 mois à 14 ans. Une initiative qui est réitérée tous les deux à trois ans et qui a considérablement réduit la prévalence de la maladie jusqu'à cette année, où l'on a assisté à l'émergence d'une population à nouveau vulnérable. Avec la campagne de vaccination massive qui vient de s'achever et la mise en place d'un système de surveillance épidémiologique, on peut donc s'attendre à ce qu'aucune importante épidémie de rougeole n'apparaisse au cours des prochaines années.

 

DossierPour aller plus loin, consulter notre dossier Rougeole

 

À lire aussi