Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Corée du Nord - « Je regrette d'être né là-bas »

Marine Buissonnière et Sophie Delaunay, anciennes coordinatrices de la mission MSF à Séoul en 2002 et 2003, viennent de publier un livre tiré de leur expérience. Dans cet ouvrage, elles retracent le difficile périple des survivants de la Corée du Nord.

La Corée du Nord constitue sans doute le foyer du bloc communiste resté le plus imperméable aux bouleversements issus de la fin de la guerre froide. Fidèle à la théorie de l'autosuffisance prônée par son "Grand Leader" Kim Il Sung, le pays pratique une politique extérieure isolationniste et s'enfonce inexorablement dans la pénurie.


Dès le début des années 1990, la famine pousse les Nords-Coréens à rejoindre la Chine dont on commence à savoir qu'il fait meilleur y vivre. Mais face au flux croissant d'exilés affamés, le "grand frère" engage une véritable chasse aux migrants illégaux, qui sont alors renvoyés dans leur pays et emprisonnés dans des camps. La répression chinoise a pour effet d'accélérer le processus de migration des Nord-Coréens vers le seul pays qui leur offre asile : la Corée du Sud.

Personnages fictifs, faits réels
Ayant passé plusieurs années au contact des réfugiés nord-coréens dans le cadre de leurs missions, en Chine comme en Corée du Sud, Sophie et Marine ont décidé de retracer dans leur ouvrage le difficile périple des survivants de la Corée du Nord, désormais réfugiés en Corée du Sud après avoir vécu l'exil en Chine. Elles ont choisi d'aborder cette problématique à travers le parcours de trois réfugiés. Elles se sont inspirées des récits et témoignages qu'elles ont recueillis durant toute la durée de leur mission. Pour garantir l'anonymat et la sécurité de ces réfugiés, les noms et les personnages sont fictifs mais les faits, eux, sont bien réels.

Tae Gum, Jin Kyung et Bok Yol, se sont échappés de l'enfer pour tenter leur chance, comme tant d'autres, sur le territoire chinois. Avec une simplicité déconcertante, ils racontent comment la quête impossible de survie les a poussés à fuir, comment ils ont peu à peu pris conscience du mensonge terrible et criminel dont ils étaient prisonniers et comment, à l'issue d'épreuves et de souffrances qui font d'eux des survivants, ils sont finalement parvenus à rejoindre la Corée du Sud.

Témoignage et questionnement
Ces trois récits de vie ne constituent pas seulement un témoignage humain alarmant ; ils posent aussi de façon radicale un problème politique incontournable : que penser de l'impuissance internationale face à un pays qui affame et emprisonne ses citoyens ? la répression chinoise n'est-elle pas une complicité de fait avec le régime nord-coréen ? quels peuvent être les moyens d'améliorer la situation sanitaire et humanitaire en Corée du Nord, quand les habitants mêmes de ce pays estiment qu'elle sert les élites ?

" Je regrette d'être né là-bas "
Corée du Nord : l'enfer et l'exil
De Marine Buissonnière et Sophie Delaunay
Publié chez Robert Laffont

À lire aussi