URGENCE GAZA

Rouvrir une clinique dans la ville de Gaza :
« Nous avons vécu les jours les plus difficiles de notre vie »

Regarder la vidéo

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

Afrique de l'Ouest - Urgence méningite en chiffres

Niger avril 2009. Les équipes MSF travaillent en étroite collaboration avec le ministère de la Santé pour limiter la propagation de l'épidémie et soigner les malades.
Niger, avril 2009. Les équipes MSF travaillent en étroite collaboration avec le ministère de la Santé pour limiter la propagation de l'épidémie et soigner les malades. © Olivier Asselin

Depuis le début de l'année, plus de 1 900 personnes atteintes de méningite sont décédées dans cette région de l'Afrique sub-saharienne que l'on appelle « la ceinture de la méningite ». Au Nigeria, au Niger et au Tchad, MSF travaille avec les autorités sanitaires pour vacciner une population d'environ 7,3 millions de personnes.
Voir notre dossier "Urgence épidémie de méningite"

Depuis le début de l'année, plus de 1 900 personnes atteintes de méningite sont décédées dans cette région de l'Afrique sub-saharienne que l'on appelle « la ceinture de la méningite ». Au Nigeria, au Niger et au Tchad, MSF travaille avec les autorités sanitaires pour vacciner une population d'environ 7,3 millions de personnes.

Voir notre dossier "Urgence épidémie de méningite"

Principaux chiffres MSF Nigeria, Niger et Tchad .......................................

- 187 expatriés

- 3 747 employés nationaux

- 8 millions de vaccins commandés par MSF

- 270 équipes de vaccination durant le pic

- 1,5 euros, en moyenne, par personne vaccinée contre la méningite
(hors prix du vaccin)
..................................................................................................................................


Plus de 56 000 malades ont été soignés au Niger, au Nigéria et au Tchad. De plus, des campagnes de vaccination sont menées pour une population totale de plus de sept millions de personnes. Il s'agit de la plus grande campagne de vaccination jamais menée par MSF.


Au Nigéria
, l'épidémie de méningite qui touche actuellement le nord du pays serait la plus grave que connaît le pays depuis 1996.
Plus de 50 000 cas de méningite ont été recensés et plus de 1 500 personnes sont mortes de cette maladie. Si le nombre de cas diminue dans certaines régions, il augmente dans d'autres.

Parallèlement, les équipes ont déjà vacciné presque trois millions de personnes. Au cours des semaines à venir, il est prévu de vacciner encore environ 1,6 million de personnes. En tout, environ 4,6 millions de personnes seront vaccinées durant cette campagne.

Depuis trois mois, MSF et le ministère de la Santé interviennent dans neuf États : Bauchi, Jigawa, Katsina, Gombe, Kaduna, Sokoto, Kebbi, Niger, et Zamfara. A Gombe, les activités ont été closes et elles vont aussi bientôt se terminer dans les États de Kaduna et de Niger.

Au Niger, l'épidémie s'est propagée dans le sud du pays. Les équipes de MSF et le ministère de la Santé soignent des patients atteints de méningite et réalisent des vaccinations dans les régions de Dosso, de Maradi et de Zinder. Dans la capitale, Niamey, une équipe médicale de MSF propose aux patients un traitement contre la méningite. MSF a envoyé du personnel supplémentaire à Niamey pour commencer à soigner les personnes malades. Selon le ministère de la Santé nigérien, 6 465 cas de méningite et 288 décès ont été recensés jusqu'à présent dans ces régions.

Comme au Nigeria, les équipes de MSF mènent des campagnes de vaccination de grande ampleur dans les régions touchées. En collaboration avec le ministère de la Santé, MSF aura prochainement vacciné 2,6 millions de personnes dans les régions de Dosso, Maradi et Zinder.

Le Tchad aussi a été touché par l'épidémie de méningite. Selon le ministère de la Santé, 114 personnes en sont mortes et un millier de cas ont été signalés dans tout le pays. Les équipes de MSF ont commencé à vacciner à Dourbali, dans les régions du sud du Tchad et iront ensuite à Goundi et Pala. La population cible totale est estimée à plus de 120 000 personnes.

 

 

À lire aussi