Covid au Yémen : « Ce dont nous avons besoin, c’est d’accéder aux vaccins »

Plus d’un an après le début de la covid au Yémen, et malgré la présence sur son territoire d’acteurs internationaux, le pays a aujourd’hui besoin d’une réponse internationale plus forte.

Maxime Pirard, référent covid pour MSF, s’est rendu à Aden, au Yémen, pendant 14 jours. Il revient sur cette visite, et témoigne du manque qu’il a observé. Qu’il s’agisse du stock d’oxygène, du matériel, des médicaments ou des vaccins, la réponse internationale est encore trop faible.

Vous serez aussi intéressé par…