Opération

Soudan : soins de santé primaire et secondaire au Darfour

© MSF

Médecins Sans Frontières offre des soins de santé primaire et secondaire aux populations soudanaises du Darfour.

Les équipes de Médecins Sans Frontières interviennent notamment dans le Nord-Darfour et le Darfour occidental.

Une femme tient son enfant dans les bras, en attendant de recevoir des soins médicaux dans un centre de santé MSF au Nord-Darfour. Soudan. 2014
 © MSF
Une femme tient son enfant dans les bras, en attendant de recevoir des soins médicaux dans un centre de santé MSF au Nord-Darfour. Soudan. 2014 © MSF

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Le conflit qui oppose le gouvernement de Khartoum et les rebelles au Darfour dure depuis 2003, avec des conséquences dramatiques pour les populations, dans des régions souvent isolées et avec un accès aux soins de santé extrêmement réduit.

Les forces gouvernementales ont lancé des offensives en 2016 pour reprendre le Djebel Marra aux forces rebelles, provoquant un exode massif des populations notamment vers des camps de déplacés. Le risque épidémique, du fait de la promiscuité dans les camps et de l’absence d’une couverture vaccinale suffisante dans cette population, était élevé, notamment pour des maladies très contagieuses comme la rougeole, à laquelle les enfants de moins de cinq ans sont particulièrement vulnérables.

Notre intervention

Médecins Sans Frontières offre des soins de santé primaire et secondaire aux populations soudanaises dans les régions du Nord-Darfour et du Darfour occidental.

En 2016 des combats ont forcé plus de 160 000 habitants du Djebel Marra, une région montagneuse du Nord-Darfour, à fuir notamment vers des camps de déplacés. Les équipes de Médecins Sans Frontières sont intervenues en urgence et ont offert des soins de santé primaire aux populations soudanaises déplacées, notamment à Sortoni. Dans ce projet, Médecins Sans Frontières a offert des soins médicaux et des hospitalisations aux populations, ainsi qu’un soutien nutritionnel et des vaccinations aux enfants de moins de cinq ans.

Au Darfour occidental, Médecins Sans Frontières a soutenu des centres de santé primaire en 2016 et aidé l’hôpital public de El Genina à traiter des cas de malnutrition sévère avec complications médicales.