Opération

Afrique du Sud : prise en charge des personnes affectées par le VIH/Sida et la tuberculose

© Greg Lomas

Médecins Sans Frontières prend en charge des personnes affectées par le VIH/SIDA et de la tuberculose dans le sud et l’est de l’Afrique du Sud.

Les équipes de Médecins Sans Frontières contribuent à améliorer la prévention, le dépistage et le traitement du VIH/Sida, ainsi que de la tuberculose, une infection opportuniste liée au virus, dans la ville du Cap et dans la province du KwaZulu-Natal.

5 minutes pour comprendre : pourquoi meurt-on encore du VIH en 2017

Avec la généralisation des traitements antirétroviraux, le VIH est devenu une infection chronique avec laquelle on peut vivre longtemps et en relative bonne santé. La situation n’a donc plus rien à voir avec les cris d’alarme qu’on poussait il y a 15 ans. On a donc tendance à croire qu’aujourd’hui tout va bien, or ce n’est pas ce que nos équipes constatent sur nos terrains d’intervention. Si d’énormes progrès ont été réalisés dans la prise en charge du VIH, de nombreux patients séropositifs meurent encore, en Afrique notamment, comme avant l’introduction des antirétroviraux.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

L’Afrique du Sud est l’un des pays les plus touchés au monde par le VIH/Sida. Sur les 55 millions d’habitants que compte ce pays, on estime que plus de 7 millions de personnes sont porteuses du virus, soit 12 % de la population totale. Ce taux augmente chez les adultes de 15 à 49 ans pour atteindre 18,9 % (ONUSIDA, 2016), et explose chez les populations marginalisées, comme les travailleurs du sexe. On estime que 110 000 personnes meurent chaque année de causes liées au VIH/Sida en Afrique du Sud.

Notre intervention

Dans le district d’uThungulu, qui compte près de 114 000 habitants, Médecins Sans Frontières gère un projet de lutte contre le VIH/SIDA et la tuberculose, infection opportuniste liée au virus. Nos équipes travaillent avec une approche communautaire, qui permet d’étendre la prévention, le dépistage intégré du VIH et de la tuberculose, ainsi que l’accès au traitement du VIH et son observance.

Dans le township de Khayelitsha, près de la ville du Cap, Médecins Sans Frontières poursuit le développement et la mise en place de régimes de traitements contre la tuberculose multirésistante (dans le cadre du projet EndTB) et de modèles de soins innovants pour les patients porteurs du VIH et de la tuberculose. Nos équipes travaillent notamment avec des associations locales pour faciliter l’accès aux soins des populations.