© Pablo Garrigos/MSF

Rédiger son testament


Faire perdurer ses valeurs et ses convictions.

Un testament est un acte juridique par lequel une personne rédige ses dernières volontés. Ce document va organiser la succession et le partage des biens après le décès du testateur.

Bonjour,

Vous avez une question ?
Envoyez-nous un message, nous vous recontacterons dans les 24h00 ouvrées.

Recevez notre documentation

sur les legs, la donation et l'assurance-vie

Civilité

Les différents types de testaments

Acte authentique, un testament doit être rédigé par écrit et par une seule et unique personne. La volonté du testateur est au centre du règlement de la succession. Certaines conditions sont également requises : il faut être sain d’esprit (posséder les capacités mentales qui permettent le discernement), être majeur(e) ou un mineur(e) de plus de 16 ans et avoir la capacité juridique de disposer de ses biens.

Le testateur doit respecter les droits de ses héritiers réservataires qui devront recevoir une part minimale de l’héritage. La valeur des biens, lorsqu'elle excède la réserve légale (instituée au profit des héritiers), constitue la "quotité disponible " dont toute personne peut disposer de son plein gré.

Il y a plusieurs formules possibles :

Que peut-on céder à travers son testament ?

© Alexis Huguet

Le Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés (FCDDV), aussi appelé fichier des testaments, est un lieu unique qui centralise toutes les informations. Quelle que soit sa forme, chaque testament est enregistré au FCDDV par le notaire.

Les dispositions et les restrictions d’un testament

De son vivant, le testateur a la possibilité d’annuler son testament à tout moment. C’est en effet un droit absolu et aucune clause ne peut s’y opposer. Le testament à matière irrévocable n’existe pas. Cette annulation peut être explicite (par acte notarié ou nouveau testament) ou implicite (si le testament est cédé ou détruit ou si le nouveau testament est incompatible avec le précédent).

Pour être valable, un testament ne doit pas contenir certaines erreurs :

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter nos articles concernant le legs et l’assurance vie. En ajoutant Médecins Sans Frontières comme bénéficiaire de votre testament, vous faites plus que transmettre un héritage, vous donnez vie à vos valeurs et inscrivez votre soutien dans le temps.

Une équipe à votre écoute

Sandrine Silvestre © MSF
Sandrine Silvestre
Relations testateurs
Disponible du lundi au vendredi de 9H à 18H.
C’est avec plaisir que je vous accompagnerai pour vous aider à trouver le projet qui correspond le mieux à votre situation financière, familiale, et à votre parcours personnel de générosité.
Annie-Nelly Scain © MSF
Annie-Nelly Scain
Pôle juridique legs et donations
Je me tiens à votre disposition pour vous apporter mon expertise tout au long de votre projet de transmission.

Questions les plus fréquentes

1. Pourrais-je modifier mon testament après l’avoir rédigé ?

Oui, vous pourrez toujours revenir sur votre choix. Un testament reste modifiable de votre vivant et ce, autant de fois que vous le souhaitez. Il faudra alors rédiger un codicille. Il précisera les modifications que vous souhaitez apporter à vos dernières volontés ou de les compléter. Le codicille devra répondre aux mêmes conditions que le testament original. L’établissement d’un codicille engage des frais à chaque modification. Enfin, nous vous conseillons de faire enregistrer votre testament par votre notaire au Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés (FCDDV) pour vous assurer de sa validité et du respect absolu de vos volontés.

2. Est-ce obligatoire de faire appel à un notaire pour rédiger son testament ?

Non, vous n’avez aucune obligation. Cependant, nous vous conseillons de faire appel à un notaire. Il saura élaborer un texte conforme à vos intentions et votre situation familiale, ainsi qu’aux dispositions légales. Votre testament ne sera pas susceptible d’être contesté par la suite. Le notaire est lié par le secret professionnel : vous bénéficiez donc d’une confidentialité totale. Médecins Sans Frontières dispose d’une équipe de formation notariale pour aider ses donateurs dans ce projet de transmission.

3. Comment m’assurer de la bonne exécution de mon testament ?

La meilleure garantie pour vous est de confier votre testament à votre notaire qui veillera à l’enregistrer au Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés (FCDDV) en toute confidentialité. À l’ouverture du dossier de succession, le notaire dépositaire du testament informera les personnes et/ou les organismes que vous aurez désignés dans votre testament. Ces personnes seront donc informées de l’existence d’un testament à leur profit. Le notaire procédera ensuite au règlement de la succession pour finaliser l’exécution du testament selon vos termes.