République démocratique du Congo : reprise des soins dans le village de Shamwana

Tour de salle à l'hôpital de Shamwana Avril 2008
Tour de salle à l'hôpital de Shamwana, Avril 2008 ©Pim Ras

Les combats qui ont éclaté dans la ville de Shamwana, dans la province du Katanga, en République démocratique du Congo (RDC) au début du mois de mars ont entrainé le déplacement de l'ensemble de la population. Après avoir suspendu ses opérations quelques jours, Médecins Sans Frontières assure à nouveau les soins médicaux au sein de son hôpital. 

Début mars, des affrontements entre les milices Maï-Maï et les forces gouvernementales éclatent à proximité de Shamwana, dans la province du Katanga, poussant la population à fuir ce village qui n’avait pas connu la violence depuis de nombreuses années.

Il n'y a pas eu de combats à Shamwana depuis près de six ans, explique Katrien Coppens, directeur des opérations de MSF pour la RDC. Apeurés, nos malades se sont hâtés de quitter les lieux, ce qui nous a d’autant plus inquiété pour leur sort.

L'équipe, qui avait été évacuée, a réintégré la base dans les jours suivants mais n’a trouvé qu’un village déserté. Près de deux semaines plus tard, les villageois de Shamwana n’ont toujours pas regagné leur domicile. Il en est de même pour les habitants des villages voisins de Mpiana et Kisele. MSF estime qu’environ 20 000 personnes ont été déplacées dans la zone.

MSF a réintégré l’hôpital et a envoyé des équipes médicales mobiles pour fournir des soins aux personnes déplacées mais demeure préoccupée par la détérioration de la sécurité dans la région, qui entrave l’approvisionnement continu de l'assistance médicale à la population.

MSF travaille à Shamwana depuis mai 2006, assurant des soins médicaux aux personnes vivant dans les zones de santé de Kiambi, Mitwaba et Kilwa. Les équipes fournissent gratuitement des soins de santé primaire et secondaire pour le traitement du paludisme, de la tuberculose, du VIH/sida et de la malnutrition et assurent des services de santé reproductive, de santé mentale et de chirurgie d'urgence.

En 2011, dans la province du Katanga, MSF a fourni plus de 67 000 consultations médicales, a pratiqué 1 223 accouchements, a traité près de 25 000 patients atteints de paludisme, vaccinés près de 600 000 enfants contre la rougeole et traités 13 746 cas de rougeole chez les enfants de moins de cinq ans.

À lire aussi