République démocratique du Congo (RDC) : une équipe MSF vaccine 38 000 enfants contre la rougeole

petite fille se faisant vacciner au cours de la campagne de vaccination MSF dans la région des hauts plateaux autour du Minova
petite fille se faisant vacciner au cours de la campagne de vaccination MSF dans la région des hauts plateaux autour du Minova ©MSF

Dans le cadre de la campagne de vaccination menée dans différentes zones de l'est de la RDC, l'équipe d'urgence MSF de la province du Sud-Kivu a achevé, la semaine dernière, une campagne de vaccination contre la rougeole dans le district de Minova. Près de 38 000 enfants âgés de 6 mois à 15 ans en ont bénéficié. Les vaccinations se poursuivent à présent dans le district voisin de Kalonge. 

Cette campagne de vaccination s'est déroulée sur environ trois semaines, du 27 juin au 16 juillet. Elle a été menée dans quatre zones de santé (Lumbishi, Numbi, Shanje et Tushunguti) situées dans les collines entourant la ville de Minova, région plus connue sous le nom de Hauts Plateaux. Il est souvent très compliqué de se déplacer dans un tel environnement puisque certaines zones ne sont accessibles qu'à pied ou en moto. Par ailleurs, plusieurs groupes armés sont actifs dans la région et des affrontements compliquent l'accès à ces sites isolés.
 
L'objectif initial était de vacciner 25 000 personnes mais presque 38 000 enfants en ont finalement bénéficié. Cet écart est principalement lié au manque de données fiables sur les populations installées dans diverses régions du pays et à la venue de personnes des régions voisines dans nos centres de vaccination. 
 
Presque deux tiers des personnes vaccinées (23 257 sur un total de 37 852) étaient des enfants âgés de moins de 5 ans. Plus de la moitié des enfants les plus jeunes (près de 15 000) ont été soumis à un diagnostic basique de malnutrition, le MUAC, qui mesure la circonférence du bras : un peu moins de 500 d'entre eux ont présenté un degré de malnutrition avéré. 
 
L'équipe d'urgence s'est à présent déplacée vers la région voisine de Kalonge, également située dans la province du Sud-Kivu, pour continuer les vaccinations. 65 000 enfants devraient être immunisés dans les deux prochaines semaines. 
 
Les équipes MSF interviennent régulièrement pour aider à vacciner les populations. Bien que plus d'un million de personnes ait été vacciné l'année dernière, la vaccination de routine demeure insuffisante pour prévenir des épidémies épisodiques. Fin 2012, une de ces épidémies a touché plus de 700 enfants dans le district de Bunyakiri, près de Minova.
 
Si elle n'est pas soignée, la rougeole peut être fatale chez l'enfant mais cette maladie est très facile à prévenir par la vaccination. La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse qui peut entraîner des complications telles que la pneumonie, la malnutrition, une déshydratation sévère, des otites et des infections de l'œil pouvant mener jusqu'à la cécité. Les taux de mortalité varient considérablement en fonction du contexte, cependant, quand une population n'a pas été vaccinée, 1 à 15 % des enfants atteints peuvent en mourir. 
 
Depuis des décennies, la RDC est touchée par des épidémies de rougeole avec une résurgence majeure de la maladie depuis 2010. Une étude rétrospective menée par Epicentre, centre de recherche épidémiologique de MSF, estime que entre  2010 et 2013 près de 300 000 cas (dont deux tiers sont des enfants de moins de 5 ans) ont été enregistrés en RDC et plus de 5 000 (1.7%) en sont morts. Selon le rapport, le nombre de cas a diminué de plus de 20% suite aux premières campagnes de vaccination.

À lire aussi