Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

ÊTRE GÉNÉREUX ICI, C'EST VACCINER SOUFFRANCE À BIRINGI

En savoir plus

RCA - Extension de la prise en charge nutritionnelle dans le Sud-Ouest

Centre nutritionnel MSF de Bocaranga ville juillet 2008.
Centre nutritionnel MSF de Bocaranga ville, juillet 2008. © Florence Fermon / MSF

Plusieurs équipes de MSF ont récemment ouvert des projets de prise en charge de la malnutrition au sud-ouest de la RCA. En l'espace de trois semaines, près de 620 enfants, souffrant à plus de 90% de malnutrition sévère, ont été admis.

En juin, devant l'augmentation du nombre de cas de malnutrition affluant dans les structures de santé du Sud-Ouest de la République Centrafricaine (RCA), les autorités sanitaires locales alertent certaines associations.

Des évaluations rapides de la situation nutritionnelle des populations sont conduites et corroborent les premières constatations : dans certaines zones, près de 20% des enfants présentent des signes de malnutrition.

Les équipes de MSF décident d'ouvrir des projets pour prendre en charge la malnutrition infantile.

Près de 620 enfants malnutris admis en 3 semaines
Le premier projet ouvre le 23 juillet à Carnot, une ville diamantifère du sud-ouest du pays. Une unité de prise en charge de la malnutrition est mise en place à l'hôpital.

Le 17 août, soit environ trois semaines après l'ouverture du centre, près de 420 enfants malnutris ont été admis.


Et MSF prévoit d'ouvrir trois nouveaux centres de traitement ambulatoire dans Carnot et ses alentours, pour les enfants pouvant être soignés à domicile.

Mais la dégradation de la situation nutritionnelle s'étend au-delà de la ville de Carnot. Le 3 août, une autre équipe MSF ouvre un projet similaire à Boda, située à l'ouest de la capitale Bangui. Aujourd'hui, près de deux semaines après les premières admissions, 220 enfants, tous sévèrement malnutris, ont été pris en charge dans le programme.

En plus d'une unité de prise en charge des cas les plus sévères mise en place à Boda, six centres de traitement de la malnutrition en ambulatoire ont été ouverts dans la région.

Evaluations et ouverture de nouveaux projets
Des évaluations sont en cours dans d'autres villes de la même région. Une équipe médicale s'est rendue dans la ville de Nola et va ouvrir très prochainement un nouveau projet. De même, une rapide évaluation nutritionnelle est en ce moment conduite à Gamboula, une ville du sud-ouest, proche de la frontière avec le Cameroun. L'ouverture d'un nouveau projet est donc à l'étude.

Cette situation nutritionnelle préoccupante semble être le résultat de plusieurs facteurs. Le Sud-Ouest de la RCA est une région diamantifère. Mais cette activité est en crise depuis quelques mois, et plusieurs bureaux d'achat ont dû fermer leurs portes, affectant directement l'économie de nombreuses familles.

Ce ralentissement économique est venu s'ajouter aux problèmes chroniques dont souffre la région : le manque d'accès aux soins de la population (qui s'est aggravé avec la crise économique), le pic annuel de malaria en cette saison des pluies et une alimentation trop pauvre.

 

MSF est présente en RCA depuis 1997. Dans le nord-ouest du pays, à Paoua, Bocaranga, Batangafo et Kabo, les équipes médicales apportent des soins aux victimes du conflit entre groupes rebelles et forces gouvernementales, et de l'insécurité liée au banditisme.

 

À lire aussi