Je donne les moyens à MSF d’agir rapidement en cas d’urgence, partout dans le monde

Je fais un don au fonds d’urgence

Les chiffres des fonds affectés au tsunami, section française de MSF

MSF est un mouvement international composé de 19 sections. La plupart des chiffres communiqués dans les différents rapports concernent les interventions - et donc les budgets - de l'ensemble des sections. En réponse aux questions des donateurs français, voici un bilan chiffré de l'utilisation des fonds collectés en France pour les activités menés spécifiquement par la section française.

Un élan de générosité sans précédent en France
MSF a reçu, en France, 92.679 dons pour un montant total de 10,325 millions d'euros (111 millions d'euros au niveau international) dédiés aux victimes du tsunami (boîtes postales dédiées, site internet page spéciale tsunami, dons spontanés mention tsunami, collectes).

A la date du 3 janvier, plus de 4 millions d'euros avaient déjà été reçus en France (et 40 millions d'euros au niveau international).
Nous avons estimé à cette date que nous ne serions pas en mesure de dépenser l'ensemble des fonds affectés reçus. Nous avons donc alerté le public français en demandant à nos donateurs l'arrêt de la collecte affectée aux opérations liées aux conséquences du tsunami.

L'ensemble des sections du mouvement MSF a fait une démarche similaire auprès de ses donateurs.
Malgré cette alerte, le montant des dons affectés collectés en France a dépassé 10 millions d'euros, soit un montant supérieur au budget des opérations que nous pensions devoir mener, compte tenu du contexte, de nos évaluations sur place et de la nature des besoins identifiés.

Nous avons contacté à diverses reprises (entre deux et quatre fois) les donateurs concernés, au travers de nos supports habituels de communication (mailings, journaux donateurs, e-mailing) afin de solliciter leur autorisation d'utiliser une partie des dons pour d'autres urgences ou des crises oubliées.

En France, voici la réaction des donateurs :

Maintien d'affectation en faveur des victimes du tsunami : 0,3 M€ (2,78% du total)
Dons désaffectés : 10 millions d'euros (97,21% du total)
Dons remboursés : 2 775 euros (0,02% du total)

Ces résultats témoignent de la confiance que nous accordent nos donateurs.
» Comment ont été utilisées les sommes collectées en France pour le tsunami, avec l'accord des donateurs ?
La totalité des sommes collectées en France (soit 10 323 216 euros, les remboursements déduits) ont été utilisées en 2005, principalement pour des urgences.

- Opérations liées au tsunami (Indonésie et Sri Lanka) : 2,6 millions d'euros, soit un quart des sommes collectées, pour un montant d'opérations tsunami de 5,4 M€ financé également en partie par les sections MSF partenaires de MSF France.
- Opérations liées à la malnutrition sévère au Niger : 5,1 millions d'euros, soit la moitié des sommes collectées.
- Opérations liées au tremblement de terre au Pakistan : 1,3 millions d'euros.
- Opérations liées à l'assistance aux populations déplacées au Darfour : 0,2 million d'euros.
- Autres opérations : 0,003 millions d'euros
- Support des opérations au siège : 1,1 millions d'euros
illustration

Quelles ont été les opérations liées au tsunami ?
Budget des opérations liées au tsunami pour la section française : 5,4 millions d'euros.
- financement issu de la collecte en France : 2,6 millions d'euros
- financement issu de la collecte des sections partenaires (USA, Japon, Australie, Emirats arabes unis) : 2,8 millions d'euros

Les opérations de la section française liées au tsunami :

- En Indonésie : explo et action dans les zones les plus isolées, prise en charge des blessés dans le cadre de cliniques mobiles (environ 2 500 consultations dans les dix premiers jours), distributions d'articles de secours (environ 10 000 tentes, kits maison, hygiène et outils pour environ 50 000 familles...). Activité médicale à Sigli et Meulaboh : prise en charge malaria, diarrhée, tétanos, plus de 9000 (gros) pansements (certains sous anesthésie), 210 interventions en chirurgie, 2300 admissions en salle d'urgence et près de 900 consultations psychologiques.

- Au Sri Lanka : distribution de 2 800 tentes familiales, fourniture d'eau potable à 20 000 personnes, construction de latrines pour 2 800 personnes, nettoyage de parcelles (environ 5 000 bénéficiaires) et de 675 puits. Distribution de filets (bénéficiant à environ 15 000 personnes) et de kits de pêche.


Fin de nos interventions en faveur des victimes du tsunami : au Sri Lanka à la mi-mai 2005 et réorientation de nos programmes en Indonésie pour intervenir auprès des populations victimes du conflit qui a opposé les forces gouvernementales au mouvement séparatiste du GAM (cette partie de programme n'a pas été financée par des fonds reçus en faveur des victimes du tsunami).

À lire aussi