Soyez là où votre don sauve des vies

Choléra au Zimbabwe : plus de 5 000 patients soignés

Zimbabwe novembre 2008.
Zimbabwe, novembre 2008.

Depuis le mois d'août dernier, MSF répond à une épidémie de choléra au Zimbabwe, dans la capitale Harare et dans d'autres régions du pays.

Depuis le début d'une épidémie de choléra en août dernier, MSF prend en charge des patients dans plusieurs régions du Zimbabwe.

Si l'épidémie s'étend sur une zone très vaste, elle touche plus particulièrement Harare, la capitale du pays, et ses environs.

MSF y a mis en place deux centres de traitement du choléra, dans l'hôpital des maladies infectieuses et à la polyclinique de Budiriro.

A ce jour, nos équipes ont traité près de 4 000 patients à Harare et quelque 1 300 malades dans le district de Mudzi, à l'est du pays,  près de la frontière avec le Mozambique.

Si le nombre d'admissions reste élevé à Harare, il semble se stabiliser en moyenne à 350 cas par jour.


Au sud du pays, à Breitbridge, une ville proche de la frontière sud-africaine, où 3 000 cas avaient été recensés depuis la mi-novembre, la situation s'améliore et le nombre de cas tend à diminuer.

Nos équipes ont traité près de 4 000 patients à Harare et quelque 1 300 malades dans le district de Mudzi, dans l'est du pays.

Les équipes MSF sont également déployées sur différentes zones rurales au sud de Harare, ainsi que dans les provinces de Masvingo et de Manicaland où des cas isolés de choléra ont été signalés dans plusieurs villages.

En collaboration avec le ministère de la Santé zimbabwéen, MSF participe à la formation du personnel de santé national sur la prise en charge du choléra.

MSF a envoyé des équipes d'urgence dans les zones les plus touchées ainsi que du matériel de première nécessité. Nos équipes continuent de surveiller l'évolution de l'épidémie et poursuivront leurs efforts afin de contenir le choléra dans les zones les plus sévèrement touchées.

À lire aussi