Soyez là où votre don sauve des vies

Migrants et réfugiés abandonnés au pied des Alpes

Ces derniers mois, une forte augmentation du nombre de migrants et de réfugiés a été observée aux frontières nord de l'Italie. Malgré l’hiver, ces personnes continuent leur route vers la France à travers les montagnes enneigées. Beaucoup racontent avoir été refoulées à plusieurs reprises par la police française. 

À la frontière orientale de l’Italie, les personnes qui arrivent à pied après avoir parcouru la « route des Balkans », traversant des bois et des sentiers, se plaignent souvent d’avoir été battues par la police bosniaque ou croate.

Alors que le nombre global de personnes est moins élevé qu'il y a quelques années, les humiliations, la violence, les luttes et le harcèlement subis par ces hommes, femmes et enfants au cours de leurs voyages n'ont pas changé. La seule chose qui les fait tenir, malgré tout ce qu'ils ont enduré, est la chance d'atteindre enfin leur destination.

L'assistance des autorités est totalement absente dans les villes frontalières ; par conséquent, il appartient aux militants et aux volontaires d'accueillir ces personnes en transit et de leur apporter une aide humanitaire et des soins médicaux, avec le soutien de MSF.

À la mi-décembre 2020, deux équipes MSF se sont rendues aux principaux points de transit de Vintimille, Oulx, Bolzano et Trieste et se sont entretenues avec des migrants et des réfugiés en déplacement et des personnes essayant de les aider.

Vous serez aussi intéressé par…