Fragments d'histoire : 50 ans d'intervention en images

La série documentaire Fragments d'histoire retrace 50 ans d'actions de Médecins Sans Frontières en quatre épisodes : une approche factuelle et historique pour (re)découvrir l'histoire de l'association à travers ses images d'archives. 

50 ans d'actions médicales

MSF est guidée, depuis sa création, par la volonté permanente de permettre à ceux qui sont exclus des soins de bénéficier des avancées de la médecine. Dans les années 1990, MSF se dote d’outils qui renforcent ses capacités d’intervention et lui permettent d’agir dans de nombreux domaines, comme la vaccination, l’accès aux soins de santé primaire ou les soins de santé materno-infantile. Au début des années 2000, elle s'investit dans la recherche médicale et la mise en application de prix différenciés selon les pays et l'adaptation des protocoles pour soigner le plus grand nombre. Plus récemment, des épidémies d'Ebola et de la Covid-19 apportent de nouveaux défis médicaux. 

Au cours de ses cinquante ans d’histoire, MSF a acquis sa légitimité directement au contact des patients. Organisation soignante, l’association s’est battue pour l’accès à la santé pour tous, en devenant ainsi un moteur d’innovations.

Fragments d'histoire - 50 ans d'actions médicales

50 ans auprès des populations déplacées

Insécurité, violences, guerres et dérèglement climatique forcent des populations à se déplacer, parfois massivement, pour trouver refuge dans des lieux sûrs. Les déplacements de population nécessitent une intervention urgente, notamment pour prévenir les risques épidémiques liés à la fois aux conditions sanitaires des lieux dans lesquels les populations s’installent, et à leur état de santé. 

Médecins Sans Frontières (MSF) intervient pour la première fois au sein  d'un camp de réfugiés en 1976 en Thaïlande. C’est au moment des déplacements massifs de populations en Éthiopie en 1985 ou dans la région africaine des Grands lacs dans les années 1990 que l’association est forcée de se professionnaliser. Dans les années 2000 et 2010, de nouveaux contextes d'intervention émergent : MSF intervient alors auprès des réfugiés fuyant les violences et les guerres civiles au Liberia, au Soudan du Sud, ou encore en République centrafricaine, mais aussi au Bangladesh et en Syrie. En Europe, la fermeture brutale des frontières affecte les migrants aussi bien sur la route que dans les pays d’accueil ou de transit. Ce nouveau contexte amène MSF à faire évoluer ses activités et ses pratiques auprès des populations en exode : assister mais aussi dénoncer les politiques européennes en matière de migration ; fournir des soins mais aussi apporter un soutien social et juridique.

Fragments d'histoire - 50 ans auprès des populations déplacées

50 ans de catastrophes naturelles

Les secours déployés par les équipes de Médecins Sans Frontières à la suite de catastrophes naturelles sont particulièrement vitaux lorsque celles-ci causent des dégâts humains et matériels considérables, dépassant les capacités de réponse locale.

Depuis 50 ans, la réponse aux catastrophes naturelles fait partie des activités de MSF. Le tremblement de terre au Pérou en mai 1970 et le cyclone Bhola, au Bangladesh, en novembre de la même année, ont concouru, avec les conflits armés, à la création de MSF l’année suivante. Depuis, les équipes sont intervenues à de nombreuses reprises pour répondre à des catastrophes naturelles : lors du séisme en Arménie (1988), du tsunami en Asie du Sud-Est (2004),  du séisme au Cachemire (2005), du séisme en Haïti (2010), du typhon Haiyan aux Philippines (2013), du séisme au Pakistan (2015), ou encore du cyclone Idai au Mozambique (2019). Elles ont été confrontées à de nombreux défis, qu’elles ont essayé de relever, aussi bien par le biais d'innovations que par une amélioration de l’évaluation des besoins des populations affectées.

Fragments d'histoire - 50 ans de catastrophes naturelles

50 ans en zones de conflit

Du Rwanda à la Bosnie, en passant par le Yémen, MSF est un témoin essentiel de crises et de conflits lointains. Si l’accès aux zones de conflit est traditionnellement un enjeu crucial, la récente montée en puissance des groupes djihadistes, dont certains manifestent une hostilité radicale vis-à-vis des humanitaires, semble introduire un nouveau degré de complexité. Ainsi, en Afghanistan ou dans les pays du Sahel, la menace d’attaques ou d’enlèvements contribue à limiter leur champ d’action et la compréhension même de ces crises.

Pour MSF, qui travaille au cœur des conflits depuis 50 ans, est-il plus difficile de travailler en zone de guerre aujourd’hui ? Comment soigner ou témoigner, tout en préservant sa sécurité et celle des collègues, des patients, des populations ? Comment aller au plus près des populations victimes de la guerre ? A quelles conditions y aller, et quels risques accepter ?

Fragments d'histoire - Conflits

 

Pour en savoir plus sur l'histoire de MSF, depuis sa création en 1971, jusqu'aux dernières interventions menées dans le monde, retrouvez plus d'informations ici : 

 

Notre histoire

Comprendre l'histoire de Médecins Sans Frontières, de 1971 à aujourd'hui

En savoir plus