Opération

Nigeria : lutte contre le saturnisme

© Olga Victorie/MSF

Médecins Sans Frontières travaille depuis 2010 dans le nord-ouest du Nigeria en réponse à une épidémie de saturnisme.

Dans les États de Zamfara et de Niger, les équipes de Médecins Sans Frontières prennent en charge les personnes atteintes de saturnisme et travaillent avec les communautés à la réduction de l’exposition au plomb.

En mars 2010, MSF découvre le problème de l’empoisonnement au plomb dans l’État du Zamfara. L’exploitation de roches aurifères entraîne la dissémination de poussière de plomb dans les villages. Une situation dont l’association rend compte dans ce reportage réalisée en 2012.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

En mars 2010, Médecins Sans Frontières intervient dans plusieurs villages de l’État de Zamfara, suite aux décès jusque-là mystérieux de nombreux enfants. Ils étaient atteints de saturnisme, une maladie causée par une intoxication aiguë ou chronique par le plomb. Les équipes de Médecins Sans Frontières estiment alors que 400 enfants sont décédés et que des milliers d’autres présentent des niveaux de plomb excessifs dans leur sang.

Notre intervention

Dans l’État de Zamfara, depuis 2010, les équipes de de Médecins Sans Frontières effectuent des dépistages et offrent une prise en charge aux enfants atteints de saturnisme.

En 2015, Médecins Sans Frontières ouvre un nouveau projet dans l’État de Niger, pour lutter contre l’exposition des enfants au plomb, causée notamment par des pratiques peu sûres d’extraction et de traitement du minerai.

Les équipes de l’association ont lancé une phase de décontamination d’urgence puis des activités de dépistage et de traitement. Le projet pilote pour une exploitation minière plus sûre a été lancé en novembre 2016. Il aide les mineurs à réduire l’exposition au plomb et la contamination hors site des communautés, après la décontamination.