Syrie : une réponse humanitaire inadéquate face à des besoins croissants

Syrie  Hôpital MSF. Septembre 2012
Syrie - Hôpital MSF. Septembre 2012 ©MSF

La situation humanitaire en Syrie continue de s'aggraver à mesure que la guerre s'intensifie et que les attaques contre les établissements de santé perdurent. 

L'accès à une grande partie du pays reste extrêmement difficile en raison de l'insécurité et de violents combats, et plus de deux millions de personnes ont été déplacées. Le nombre de Syriens qui cherchent refuge dans les pays voisins est en hausse, mais la réponse humanitaire au Liban et en Irak a jusqu'ici été incapable de répondre à leurs besoins. L'arrivée de l'hiver ne fait qu'aggraver les conditions de vie difficiles des réfugiés syriens et du reste de la population dans le pays

Médecins Sans Frontières (MSF) travaille actuellement dans trois hôpitaux de campagne dans le nord de la Syrie. Depuis le mois de juin, 10 000 patients ont reçu des soins médicaux, y compris pour des blessures liées à la violence, comme des blessures par balles, éclats d'obus, des fractures ouvertes et des blessures dues à des explosions. Plus de 900 interventions chirurgicales ont été réalisées. Les admissions sont irrégulières, en fonction de lignes de front changeantes et la possibilité de référer les blessés. MSF fournit également une formation à la gestion d’un grand nombre de blessés, au triage et aux soins d'urgence pour le personnel de santé syriens qui a besoin de soutien dans la prise en charge des blessés de guerre. Une aide spécifique est également fournie aux installations médicales, telles que la mise en place d’une salle d'urgence et d’une banque de sang dans la région d'Alep.

Plusieurs autres établissements de santé ont été mis en place par les médecins syriens et d'autres organisations médicales pour soigner les blessés dans la région du Nord. Toutefois, l'accès aux services de santé reste limité pour la population, en particulier pour les personnes souffrant de maladies chroniques. Un nombre important de patients soignés par MSF ont besoin de traitement pour des maladies chroniques, des traumatismes accidentels ou d'assistance lors d’accouchement. Un soutien supplémentaire devrait être mis en place pour répondre à ces besoins.

Personnes déplacées à l'intérieur de la Syrie

L'accès à une grande partie de la Syrie reste extrêmement difficile et empêche la délivrance de secours à grande échelle pour les personnes déplacées à l'intérieur du pays. MSF a fait des distributions ad hoc de matériel de secours et fourni de l'eau dans certains camps de personnes déplacées. Mais la plupart ne vivent pas dans des camps, et beaucoup sont constamment en mouvement.

MSF cherche à organiser la distribution de couvertures, de farine de blé et des médicaments aux personnes déplacées dans la région de Deir Ezzor. Cependant, des milliers de personnes dans la ville même de Deir Ezzor ville n'ont toujours pas accès aux services de santé adéquats et les combats constants ont rendu impossible pour MSF d'entrer dans la ville et pour les malades et les blessés d’être évacués.

Réfugiés dans les pays voisins

Selon les estimations officielles, plus de 500 000 réfugiés syriens sont enregistrés ou en attente d’enregistrement dans les pays voisins, mais le nombre réel pourrait être beaucoup plus élevé. Malgré un meilleur accès au Liban et en Irak, l'assistance humanitaire aux réfugiés reste insuffisante.

MSF prodigue des consultations médicales et distribue des articles de secours aux réfugiés dans les deux pays. Les familles qui arrivent au Liban ont trouvé refuge dans les bâtiments qu'ils peuvent trouver. La population locale a apporté son soutien, mais leurs ressources sont limitées alors que la crise persiste et que le nombre de réfugiés augmente. L'enregistrement des réfugiés est extrêmement lent et des moyens insuffisants sont déployés pour répondre efficacement aux besoins de logement, de subsistance de base et d'accès aux soins de santé.

Dans le camp de réfugiés de Domeez en Irak, les services d'eau et d'assainissement sont médiocres. Les conditions de vie difficiles pour les réfugiés sont aggravées par l'arrivée de l'hiver et des températures en dessous de zéro.

En Jordanie, MSF effectue des visites régulières dans les camps des réfugiés pour identifier les patients nécessitant des soins chirurgicaux. Les patients syriens sont référés – ou viennent d’eux-mêmes - à l'hôpital MSF d'Amman où ils peuvent recevoir une chirurgie orthopédique, de la physiothérapie, un soutien psychosocial ou un suivi post-opératoire. MSF fournit également des consultations médicales pour les réfugiés syriens à l'hôpital d'Amman.

Dossier Urgence Syrie

Retrouvez notre dossier spécial rassemblant toutes nos informations à propos de nos activités relatives au conflit qui se déroule actuellement en Syrie.

À lire aussi