Soudan du Sud : Bentiu aux prises avec la malnutrition et le paludisme

Des transfusions sanguines sont effectuées pour les patients atteints de paludisme et qui souffrent d’anémie. Le sang a été collecté sur le site par des familles de donneurs dont le sang est testé pour déceler d’éventuels cas de paludisme syph
Des transfusions sanguines sont effectuées pour les patients atteints de paludisme et qui souffrent d’anémie. Le sang a été collecté sur le site par des familles de donneurs dont le sang est testé pour déceler d’éventuels cas de paludisme, syphilis, hépatite B et C, VIH et pour définir le groupe sanguin. ©Brendan Bannon

Face à l’insécurité, aux combats continus et au manque de nourriture, de nombreuses personnes rejoignent quotidiennement le camp de « protection civile » de Bentiu.

Des nouveaux arrivés attendent de s'enregistrer dans le camp de Bentiu.

La structure sous tente MSF au sein du camp de « protection civile » de Bentiu est le seul hôpital pour la population du camp. Il fournit des soins intensifs pour les enfants souffrant de malnutrition, un service de pédiatrie, des soins pour adultes ainsi qu’un service de chirurgie et de maternité.

Kume, petit garçon de trois ans est atteint de paludisme. Il avait 39,7 de fièvre quand sa famille l’a amené à l’hôpital MSF de Bentiu.

Test rapide de dépistage du paludisme.

Des transfusions sanguines sont effectuées pour les patients atteints de paludisme et qui souffrent d’anémie.

Le sang a été collecté sur le site par des familles de donneurs dont le sang est testé pour déceler d’éventuels cas de paludisme, syphilis, hépatite B et C, VIH et pour définir le groupe sanguin.

Transfusion sanguine sur un patient atteint de paludisme.

Les équipes MSF tentent de faire chuter la fièvre d’un jeune garçon atteint de paludisme avant de lui faire une transfusion. Le garçon avait 39,8 de fièvre et grâce à l’application de coton humide, les équipes ont réussi à faire baisser sa température de près de 2 degrés.

Un nouveau-né arrivé après une césarienne effectuée en urgence à l’hôpital du camp de Bentiu qui possède une maternité.

Une mère et son enfant, en deuxième phase d’alimentation thérapeutique.

1 / 11

Face à l’insécurité, aux combats continus et au manque de nourriture, de nombreuses personnes rejoignent quotidiennement le camp de « protection civile » de Bentiu.

Des nouveaux arrivés attendent de s'enregistrer dans le camp de Bentiu.

La structure sous tente MSF au sein du camp de « protection civile » de Bentiu est le seul hôpital pour la population du camp. Il fournit des soins intensifs pour les enfants souffrant de malnutrition, un service de pédiatrie, des soins pour adultes ainsi qu’un service de chirurgie et de maternité.

Kume, petit garçon de trois ans est atteint de paludisme. Il avait 39,7 de fièvre quand sa famille l’a amené à l’hôpital MSF de Bentiu.

Test rapide de dépistage du paludisme.

Des transfusions sanguines sont effectuées pour les patients atteints de paludisme et qui souffrent d’anémie.

Le sang a été collecté sur le site par des familles de donneurs dont le sang est testé pour déceler d’éventuels cas de paludisme, syphilis, hépatite B et C, VIH et pour définir le groupe sanguin.

Transfusion sanguine sur un patient atteint de paludisme.

Les équipes MSF tentent de faire chuter la fièvre d’un jeune garçon atteint de paludisme avant de lui faire une transfusion. Le garçon avait 39,8 de fièvre et grâce à l’application de coton humide, les équipes ont réussi à faire baisser sa température de près de 2 degrés.

Un nouveau-né arrivé après une césarienne effectuée en urgence à l’hôpital du camp de Bentiu qui possède une maternité.

Une mère et son enfant, en deuxième phase d’alimentation thérapeutique.

1 / 11

À lire aussi