RCA : 9 000 enfants vaccinés contre la rougeole et la polio à Gadzi

En décembre 2011 MSF menait un programme nutritionnel à Gadzi
En décembre 2011, MSF menait un programme nutritionnel à Gadzi ©Anna Surinyach

Gadzi est l'un des quatre projets d'urgence ouverts par MSF à la suite du coup d'Etat de mars dernier qui a plongé la République centrafricaine (RCA) dans le chaos politique et humanitaire. Grâce à une intervention d'urgence initiée début août dans cette localité située au nord-est du pays - une zone où MSF avait détecté un réel manque d’accès aux soins pour la population - environ 9 000 enfants sont désormais protégés contre la rougeole et la polio.

En plus de cette campagne de vaccination, qui s’est étendue sur une semaine, les enfants âgés de moins de cinq ans ont reçu des suppléments en vitamine A ainsi qu’un traitement anti-parasitaire. Plus de 5 000 consultations médicales ont été menées dans sept centres de santé soutenus par MSF dans la région ; plus de la moitié concernaient des cas de paludisme. Les autres pathologies rencontrées s’inscrivent dans le contexte habituel des populations déplacées et obligées de vivre en plein air : infections respiratoires et de la peau et maladies d'origine hydrique (par l’ingestion d’eau impropre à la consommation).

Les conditions de vie des milliers de personnes déplacées ayant trouvé refuge dans la brousse et dans les champs ont été encore compliquées par l'arrivée de la saison des pluies et, avec elle, la prolifération des moustiques porteurs du paludisme. Endémique dans le pays, cette maladie y est l'une des principales causes de mortalité. A Gadzi, 77 patients souffrant d’un paludisme sévère ou associé à une autre pathologie ont dû être pris en charge en urgence. Parmi eux, 56 ont dû être transférés vers des hôpitaux en raison de la gravité de leur état.

Parce que les déplacements de populations faisaient craindre des problèmes nutritionnels, surtout chez les enfants, notre intervention d'urgence à Gadzi comprenait également un volet nutritionnel. 151 enfants ont ainsi été pris en charge en ambulatoire (ils ont reçu des suppléments nutritionnels à emporter chez eux) et 19 souffrant de malnutrition aggravée par une autre pathologie (rougeole, paludisme etc.) ont été hospitalisés. Lors de cette campagne de vaccination, nos équipes ont évalué l'état nutritionnel des enfants.

Enfin, tout au long de notre intervention, du personnel médical et non médical a été formé à la prise en charge et au traitement des maladies les plus courantes dans la région, et notamment de la malnutrition. Dans les jours à venir, notre équipe effectuera des donations de médicaments, d’aliments thérapeutiques ainsi que de matériel médical. Les enfants nécessitant une prise en charge nutritionnelle intensive vont être référés à l'hôpital de Carnot où MSF travaille également.

Actuellement, MSF mène 7 programmes réguliers en RCA et a récemment lancé des activités d'urgence dans 4 autres localités afin de répondre au manque d’accès aux soins généré par l’effondrement du système de santé centrafricain - déjà exsangue après des décennies de crise – au pic de paludisme et autres besoins médicaux laissés sans réponse.

À lire aussi