Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

2000 - 2010 : 10 ans de présence continue et d'assistance MSF dans la bande de Gaza

Bande de Gaza 2010
Bande de Gaza, 2010 © Isabelle Merny / MSF

En novembre 2000, dans le cadre du conflit israélo-palestinien et suite à la seconde Intifada, la violence se diffuse et semble être appelée à s'accroître. Il apparaît alors nécessaire que MSF - organisation humanitaire médicale et internationale travaillant dans les situations de crise - initie une intervention durable dans la bande de Gaza.

Si les services publics de la santé et la prise en charge médicale israéliennes sont performantes et parfaitement opérationnelles, il n'en va pas de même dans les Territoires palestiniens où les populations subissent les violences du conflit, mais ne bénéficient pas des mêmes recours médicaux, ni du même accès aux soins (notamment psychologiques) qu'en Israël.

En effet, même si le système de santé palestinien est - et a toujours été - plus opérationnel dans les Territoires palestiniens, et notamment à Gaza, que dans nombre de pays où MSF travaille, ce dernier ne parvient pas à prendre en charge certains besoins médicaux spécifiques. En novembre 2000, MSF décide donc d'ouvrir, après avoir mené des évaluations, un programme psycho-médico-social dans la bande de Gaza, alors sous occupation israélienne depuis 1967.

En dix ans, dans ce contexte fragile, volatile, et soumis à plusieurs pics de violences, nos programmes ont évolué afin de répondre à l'émergence de nouveaux besoins et notre offre de soins s'est diversifiée. Au cours de ces dix années de présence continue, le constat fait par nos équipes de terrain a lui aussi évolué. Violences dues au conflit israélo-palestinien ; Emergence et superposition d'un autre conflit d'envergure, inter-palestinien, et paralysie de la Santé ; Mise en place de l'embargo (et ses renforcements successifs) ; Réduction progressive de l'accès aux ressources économiques et aux soins spécialisés ; Enfermement des 1.5 million d'habitants de Gaza à l'intérieur des frontières... Autant de facteurs politiques, sécuritaires et économiques qui - au fil des ans - se sont rajoutés à une situation humanitaire, sanitaire et médicale déjà très dégradée.

Aujourd'hui encore, l'offre de soins reste insuffisante dans certains domaines de la médecine. Les programmes actuellement menés par MSF visent à pallier certains manques spécifiques. En plus des donations régulières de médicaments et de matériel médical aux structures de santé, MSF fournit une assistance psycho-médico-sociale, des soins de réhabilitation et de la chirurgie réparatrice.

 

Dr Annette Heinzelmann, responsable des programmes MSF dans les Territoires palestiniens depuis 2005 :

Ces dernières années, le contexte médical et politique a beaucoup changé, beaucoup fluctué et MSF a toujours essayé de s'adapter. Le système de santé fonctionne plutôt bien dans la bande de Gaza. Nous identifions des niches médicales et essayons d'y travailler. Dans les premières années de notre présence et de notre intervention, nous nous sommes concentrés sur l'offre de soins psychologiques. Depuis 2007, MSF a encore plus médicalisé ses projets et collabore davantage avec les autorités sanitaires locales. »

Dossier spécial

Plus d'infos notre dossier "Soigner depuis 10 ans à Gaza".

À lire aussi