URGENCE GAZA

18ème conférence internationale sur le sida à Vienne

La \"Blue House\" à Nairobi au Kenya : ce projet MSF installé dans le bidonville de Mattare prend en charge 2000 patients coinfectés par le VIH et la tuberculose
La \"Blue House\", à Nairobi au Kenya : ce projet MSF installé dans le bidonville de Mattare prend en charge 2000 patients coinfectés par le VIH et la tuberculose © William Martin / MSF

MSF rappelle que la diminution des financements des bailleurs de fonds dans la lutte contre le VIH/sida a des conséquences majeures pour les patients.

La 18ème conférence internationale sur le sida se tiendra du 18 au 23 juillet à Vienne en Autriche. L'un des thèmes abordés concerne la question des financements des programmes de prévention et de traitement de la maladie. En effet, depuis plusieurs mois, nos équipes de terrain observent les signes d'un rationnement de l'offre de soins. De plus en plus de patients n'ont pas accès à une thérapie antirétrovirale au moment où ils en ont besoin, et les ruptures d'approvisionnement de médicaments sont de plus en plus fréquentes.

A un niveau plus global, les Etats bailleurs de fonds ne mobilisent plus autant leurs énergies dans la lutte contre le sida. Compte tenu des caractéristiques de la pandémie et des nouvelles normes de prise en charge internationales, le volume d'aide devrait pourtant être sensiblement augmenté pour traiter efficacement les personnes atteintes du VIH/sida. L'inverse est pourtant en train de se produire. Les principaux acteurs dans ce domaine plafonnent ou réduisent leurs dépenses, en dépit des progrès réalisés par les pays récipiendaires.

A l'occasion de la conférence de Vienne, MSF publie, après "No Time to Quit", un nouveau rapport sur le sujet : "The Ten Consequences of AIDS Treatment Delayed, Deferred, or Denied"

 

 

Pour plus d'informations, retrouvez le mini-site MSF à Vienne - Aids 2010

VIDEO RAPPORTS



Ces dernières années, des progrès importants ont été réalisés dans la lutte contre le sida. Ces avancées ont rendus les traitements plus accessibles et amélioré la qualité de vie des malades. Pourtant, alors qu'il reste tant à faire, ces avancées sont aujourd'hui menacées.
MSF s'inquiète d'une stagnation, voire d'une diminution des fonds alloués à la lutte contre la VIH/sida. Une baisse dont les conséquences seraient désastreuses pour les malades.


Ten consequences of aids treatment report>>Télécharger le rapport "The Ten Consequences of Aids Treatment Delayed, Deferred, or Denied" (en anglais)















Rapport No Time To Quit Anglais>> Télécharger le rapport "No Time To Quit" (en anglais)


COMMUNIQUES

20 juillet 2010
La lutte contre le sida menacée par le désengagement des bailleurs de fonds

Photo IAC A l'occasion de la 18e Conférence Internationale sur le VIH/sida se tenant à Vienne, MSF souhaite alerter l'opinion publique à propos du désengagement des bailleurs de fonds de la lutte contre le sida.

23 juillet 2010
Sida : MSF démontre l'efficacité de nouvelles approches pour le traitement des patients

Photo IAC Au cours de la conférence internationale sur le sida, les débats sur la réduction des dépenses n'ont pas tenu compte des stratégies les plus efficaces pour les patients et n'ont pas abordé la nécessité de continuer à faire baisser le prix des médicaments.



ACTUALITES


21 juin 2010

Sida : deuxième mi-temps décisive

Sida : deuxième mi-temps

A l'occasion de la coupe du monde de football qui se déroule en Afrique du Sud, MSF rappelle que plus d'un million de personnes meurent toujours du sida chaque année en Afrique subsaharienne.

 

 

21 décembre 2009
Sida - Financements au point mort malgré les besoins de millions de personnes

Photo Sida Ouganda Face aux manques et aux difficultés de prise en charge observées par ses équipes de terrain, MSF rappelle la nécessité de financements pérennes et innovants, tandis que deux malades sur trois n'ont toujours pas accès aux traitements.

À lire aussi