Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

VIH/sida au Malawi : Dépistés dès six semaines

Julie Rémy
Avec l'un des taux de prévalence les plus élevés du monde le Malawi est gravement touché par la pandémie de sida : 12% de la population âgée de 15 à 49 ans est touchée environ 930 000 personnes (adultes et enfants) sont atteintes et
<p style="text-align: justify;"><em>© Julie Rémy</em></p> <p style="text-align: justify;">Avec l'un des taux de prévalence les plus élevés du monde, le Malawi est gravement touché par la pandémie de sida : 12% de la population âgée de 15 à 49 ans est touchée, environ 930 000 personnes (adultes et enfants) sont atteintes et 68 000 décès sont imputables au VIH chaque année.</p>

© Julie Rémy

Avec l'un des taux de prévalence les plus élevés du monde, le Malawi est gravement touché par la pandémie de sida : 12% de la population âgée de 15 à 49 ans est touchée, environ 930 000 personnes (adultes et enfants) sont atteintes et 68 000 décès sont imputables au VIH chaque année.

© Julie Rémy

MSF est présente au Malawi depuis 1986. La section française travaille au sud du pays, au sein de l'hôpital de district de Chiradzulu et dans dix centres de santé de cette zone où près d'une personne sur sept est infectée.

 

© Isabelle Merny / MSF

10 à 15% des consultations médicales quotidiennes concernent les enfants. Un enfant séropositif est extrêmement fragile et vulnérable. Connaître plus tôt son statut VIH permet quand il est séronégatif : d'espacer ses rendez vous et son suivi médical avant de les décharger à ses 12 mois ; quand il est séropositif : de le mettre rapidement sous traitement antirétroviral et d'éviter ainsi les complications.

 

Depuis juillet dernier, un test diagnostique (le « Dry Blood Spot » ou DBS) permettant de dépister les très jeunes enfants, dès six semaines, est proposé dans la plupart des centres de santé du district. On imprègne un papier buvard avec trois à cinq gouttes de sang, prélevées au talon ou au gros orteil.

 

© MSF

Ce prélèvement est ensuite examiné au microscope et le résultat est prêt en maximum deux semaines. Chiradzulu est pour le moment l'un des rares districts du Malawi où ce type de dépistage, précoce et sûr, est également proposé au sein de centres de santé et pas que dans les hôpitaux.

 

 

Ce sont nos conseillers psychosociaux qui se chargent de l'annonce du résultat, écoutent et répondent aux questions des patients et de leurs familles, abordent les difficultés quotidiennes liées au VIH et aident à la bonne compréhension et à la bonne prise du traitement.

 

© Isabelle Merny / MSF

Sur les trois premiers mois et dans les trois premiers centres de santé, une centaine de tests DBS ont été effectués (50 tests sont effectués en moyenne chaque semaine) : 6 à 7 % des résultats étaient positifs. D'ici la fin de l'année, le DBS sera proposé dans neuf des dix centres.

 

1 / 7

© Julie Rémy

Avec l'un des taux de prévalence les plus élevés du monde, le Malawi est gravement touché par la pandémie de sida : 12% de la population âgée de 15 à 49 ans est touchée, environ 930 000 personnes (adultes et enfants) sont atteintes et 68 000 décès sont imputables au VIH chaque année.

© Julie Rémy

MSF est présente au Malawi depuis 1986. La section française travaille au sud du pays, au sein de l'hôpital de district de Chiradzulu et dans dix centres de santé de cette zone où près d'une personne sur sept est infectée.

 

© Isabelle Merny / MSF

10 à 15% des consultations médicales quotidiennes concernent les enfants. Un enfant séropositif est extrêmement fragile et vulnérable. Connaître plus tôt son statut VIH permet quand il est séronégatif : d'espacer ses rendez vous et son suivi médical avant de les décharger à ses 12 mois ; quand il est séropositif : de le mettre rapidement sous traitement antirétroviral et d'éviter ainsi les complications.

 

Depuis juillet dernier, un test diagnostique (le « Dry Blood Spot » ou DBS) permettant de dépister les très jeunes enfants, dès six semaines, est proposé dans la plupart des centres de santé du district. On imprègne un papier buvard avec trois à cinq gouttes de sang, prélevées au talon ou au gros orteil.

 

© MSF

Ce prélèvement est ensuite examiné au microscope et le résultat est prêt en maximum deux semaines. Chiradzulu est pour le moment l'un des rares districts du Malawi où ce type de dépistage, précoce et sûr, est également proposé au sein de centres de santé et pas que dans les hôpitaux.

 

 

Ce sont nos conseillers psychosociaux qui se chargent de l'annonce du résultat, écoutent et répondent aux questions des patients et de leurs familles, abordent les difficultés quotidiennes liées au VIH et aident à la bonne compréhension et à la bonne prise du traitement.

 

© Isabelle Merny / MSF

Sur les trois premiers mois et dans les trois premiers centres de santé, une centaine de tests DBS ont été effectués (50 tests sont effectués en moyenne chaque semaine) : 6 à 7 % des résultats étaient positifs. D'ici la fin de l'année, le DBS sera proposé dans neuf des dix centres.

 

1 / 7

À lire aussi