Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Une journée avec un médecin MSF aux Philippines

Le docteur Natasha Reyes Ticzon durant une consultation médicale
Le docteur Natasha Reyes-Ticzon durant une consultation médicale © Frederic Baldini /MSF

Plus de 800 consultations médicales ont été effectuées par les équipes MSF aux Philippines depuis les inondations. Les principales maladies sont des diarrhées, des infections fongiques aux pieds et aux jambes et des infections respiratoires. Le docteur Natasha Reyes-Ticzon, un des huit médecins MSF sur le terrain, raconte ici une des ses journées.

Aujourd'hui, la clinique itinérante de MSF s'est rendue dans la ville de Pasig, qui jouxte Manille. Tout le secteur est encore envahi par les eaux qui, dans de nombreux endroits, sont à hauteur de poitrine. La population de cette zone ne dispose à l'heure actuelle d'aucun accès aux soins médicaux car le poste de santé local est inondé.

L'accès à cette zone a présenté un vrai défi. Nous avons dû prendre un autre véhicule adapté au terrain difficile, traverser la rivière en bateau à moteur, puis changer de bateau pour un plus petit afin de pouvoir traverser les rues étroites. Nous avons installé la clinique au premier étage d'une maison.

La population de cette zone ne dispose d'aucun accès aux soins car le poste de santé local est inondé
Dr Natasha Reyes-Ticzon


Sur les 92 patients soignés aujourd'hui, la plupart souffraient d'infections respiratoires, de diarrhées aqueuses, d'infections cutanées ou des trois. Je pense qu'on peut affirmer sans trop se tromper que la plupart de ces pathologies sont liées directement aux inondations.

Pour le moment, les pathologies sont simples et faciles à prévenir. Sans traitement, elles peuvent toutefois s'aggraver, surtout dans les secteurs encore inondés.

À lire aussi