Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

ÊTRE GÉNÉREUX ICI, C'EST VACCINER SOUFFRANCE À BIRINGI

En savoir plus

Tchad : ouverture d'un cinquième projet nutritionnel à Mangalmé

Dans la région de Guéra à l\'est du Tchad MSF appuie depuis le mois de juillet le Centre Nutritionnel Thérapeutique Hospitalier (CNTH) et assure les soins pédiatriques pour les moins de 15 ans à l\'hôpital général de Mangalmé. MSF a également m
<p>Dans la région de Guéra, à l\'est du Tchad, MSF appuie depuis le mois de juillet le Centre Nutritionnel Thérapeutique Hospitalier (CNTH) et assure les soins pédiatriques pour les moins de 15 ans à l\'hôpital général de Mangalmé. MSF a également mis en place 5 Centres Nutritionnels Thérapeutiques Ambulatoires (CNTA) où le taux de malnutrition sévère est de l\'ordre de 5% en moyenne.</p> <p>© Boris Revollo/MSF</p>

Dans la région de Guéra, à l\'est du Tchad, MSF appuie depuis le mois de juillet le Centre Nutritionnel Thérapeutique Hospitalier (CNTH) et assure les soins pédiatriques pour les moins de 15 ans à l\'hôpital général de Mangalmé. MSF a également mis en place 5 Centres Nutritionnels Thérapeutiques Ambulatoires (CNTA) où le taux de malnutrition sévère est de l\'ordre de 5% en moyenne.

© Boris Revollo/MSF

Le traitement ambulatoire à travers des produits thérapeutiques prêts à l\'emploi permet de démultiplier le nombre d\'enfants pris en charge. En deux semaines, plus de 150 enfants ont été traités dans les différents CNTA supportés par MSF.
Seuls les enfants présentant des complications médicales sont transférés au CNTH pour un suivi adapté.

© Boris Revollo/MSF

Dépistage de la malnutrition par mesure du ratio poids-taille.
L\'équipe médicale (un médecin, deux infirmières et des assistantes nutritionnels) des CNTA accueille les enfants pour le suivi médical hebdomadaire et un traitement à base d\'aliments thérapeutiques prêts à l\'emploi.

© Boris Revollo/MSF

La mesure du périmètre brachial permet une première appréciation de l\'état nutritionnel de l\'enfant. L\'orange (>115 mm < 125 mm) montre une malnutrition modérée. Une mesure inférieure à 115 mm (rouge) indique un état de malnutrition sévère.

© Boris Revollo/MSF

Les aliments thérapeutiques prêts à l\'emploi sont composés de protéines d\'origine animale (lait), de lipides ainsi que d\'une quarantaine de vitamines et minéraux. Ces éléments sont essentiels pour réintégrer les mesures anthropométriques normales (grille de croissance OMS).
Une ration de sécurité à base de sorgho est également distribuée pour les familles.

© Boris Revollo/MSF

La prise du poids est indispensable pour déterminer l\'état de malnutrition chez l\'enfant. On parle de malnutrition sévère lorsque le poids de l\'enfant est inférieur de 30% (ou plus) par rapport au poids normal d\'un enfant de son âge.

© Boris Revollo/MSF

La bande sahélienne du Tchad est confrontée cette année à une grave crise alimentaire et nutritionnelle. Dans certaines régions, plus d\'un enfant sur cinq souffre de malnutrition aiguë.

© Boris Revollo/MSF

Les différentes sections de MSF répondent à la crise nutritionnelle actuelle depuis le mois de mars dans les régions du Hadjer Lamis, Batha, Guéra, Chari Baguirmi ainsi que dans le Salamat et sur la ville de Ndjamena. 13 000 enfants au total ont été admis dans les programmes nutritionnels de MSF.

© Boris Revollo/MSF

1 / 8

Dans la région de Guéra, à l\'est du Tchad, MSF appuie depuis le mois de juillet le Centre Nutritionnel Thérapeutique Hospitalier (CNTH) et assure les soins pédiatriques pour les moins de 15 ans à l\'hôpital général de Mangalmé. MSF a également mis en place 5 Centres Nutritionnels Thérapeutiques Ambulatoires (CNTA) où le taux de malnutrition sévère est de l\'ordre de 5% en moyenne.

© Boris Revollo/MSF

Le traitement ambulatoire à travers des produits thérapeutiques prêts à l\'emploi permet de démultiplier le nombre d\'enfants pris en charge. En deux semaines, plus de 150 enfants ont été traités dans les différents CNTA supportés par MSF.
Seuls les enfants présentant des complications médicales sont transférés au CNTH pour un suivi adapté.

© Boris Revollo/MSF

Dépistage de la malnutrition par mesure du ratio poids-taille.
L\'équipe médicale (un médecin, deux infirmières et des assistantes nutritionnels) des CNTA accueille les enfants pour le suivi médical hebdomadaire et un traitement à base d\'aliments thérapeutiques prêts à l\'emploi.

© Boris Revollo/MSF

La mesure du périmètre brachial permet une première appréciation de l\'état nutritionnel de l\'enfant. L\'orange (>115 mm < 125 mm) montre une malnutrition modérée. Une mesure inférieure à 115 mm (rouge) indique un état de malnutrition sévère.

© Boris Revollo/MSF

Les aliments thérapeutiques prêts à l\'emploi sont composés de protéines d\'origine animale (lait), de lipides ainsi que d\'une quarantaine de vitamines et minéraux. Ces éléments sont essentiels pour réintégrer les mesures anthropométriques normales (grille de croissance OMS).
Une ration de sécurité à base de sorgho est également distribuée pour les familles.

© Boris Revollo/MSF

La prise du poids est indispensable pour déterminer l\'état de malnutrition chez l\'enfant. On parle de malnutrition sévère lorsque le poids de l\'enfant est inférieur de 30% (ou plus) par rapport au poids normal d\'un enfant de son âge.

© Boris Revollo/MSF

La bande sahélienne du Tchad est confrontée cette année à une grave crise alimentaire et nutritionnelle. Dans certaines régions, plus d\'un enfant sur cinq souffre de malnutrition aiguë.

© Boris Revollo/MSF

Les différentes sections de MSF répondent à la crise nutritionnelle actuelle depuis le mois de mars dans les régions du Hadjer Lamis, Batha, Guéra, Chari Baguirmi ainsi que dans le Salamat et sur la ville de Ndjamena. 13 000 enfants au total ont été admis dans les programmes nutritionnels de MSF.

© Boris Revollo/MSF

1 / 8

À lire aussi