Starved For Attention - Djibouti : Frustration

Avec 27 5% d'enfants malnutris Djibouti possède l'un des taux de malnutrition endémique les plus élevés au monde.
©Marcus Bleasdale / VII

Avec 27,5% d'enfants malnutris, Djibouti possède l'un des taux de malnutrition endémique les plus élevés au monde.

A Djibouti, les terres arables représentent moins d'1% du paysage désertique. De ce fait, la quasi-totalité des denrées alimentaires du pays sont importées, ce qui renchérit encore le prix, déjà élevé, d'un repas nourrissant. Avec peu de terres agricoles et guère plus d'industries, la plupart des Djiboutiens survivent à peine.

On estime qu'à l'échelle nationale, le taux de malnutrition s'établit à 27,5%, dont 7,1% de malnutrition aigüe grave. Il s'agit de l'un des taux de malnutrition endémique les plus élevés au monde. Dans une clinique du quartier de Balabala, à Djibouti, des médecins et personnels infirmiers lde MSF uttent pour soigner le flot permanent de jeunes patients mal nourris. L'an passé, la clinique a soigné près de 1 730 enfants mal nourris âgés de moins de 5 ans.

Le photographe

Marcus Bleasdale a consacré dix ans à couvrir le conflit qui sévit en République démocratique du Congo. Son œuvre a été publiée dans son livre intitulé One Hundred Years of Darkness, qui a été salué par Photo District News, aux États-Unis, comme l'un des meilleurs ouvrages de photojournalisme de l'année. Son nouveau livre, The Rape of a Nation, a été publié par Mets and Schilt en 2009. Marcus Bleasdale est largement publié au Royaume-Uni et dans le reste de l'Europe, ainsi qu'aux États-Unis, dans des publications telles que le Sunday Times Magazine, The Telegraph Magazine, Géo, Stern, le New Yorker, Time, Newsweek et le National Geographic Magazine. En 2010, il a reçu le prix Anthropographia pour les droits de l'homme et la photographie, et en Allemagne, le prix journalistique Hansel Meith. Son nouveau livre a également été consacré par le prix POYi du nouveau livre 2010.

MSF et l'agence photo VII lancent Starved For Attention, une campagne multimédia contre la malnutrition infantile qui touche 195 millions d'enfants dans le monde. Il est possible de prévenir et de soigner cette maladie grâce à des stratégies efficaces qui peuvent, et doivent, être élargies.

Consulter notre dossier Aide alimentaire : mettons fin au double standard !

À lire aussi