RDCongo: L'épidémie de choléra à Likasi ralentit

L'épidémie de choléra qui frappe la province du Katanga, en RDC, depuis fin décembre 2007 décroit en intensité : les nouveaux cas et le nombre de décès baissent depuis trois semaines. A Likasi, le bilan fait état de 1935 cas et 80 décès à la fin février. Les explications de Issiaka Abdu, coordinateur d'urgence MSF.
L'épidémie de choléra qui frappe la province du Katanga, en RDC, depuis fin décembre 2007 décroit en intensité : les nouveaux cas et le nombre de décès baissent depuis trois semaines. A Likasi, le bilan fait état de 1935 cas et 80 décès à la fin février. Les explications de Issiaka Abdu, coordinateur d'urgence MSF. ©François Dumont /MSF

L'épidémie de choléra qui frappe la province du Katanga, en RDC, depuis fin décembre 2007 décroit en intensité : les nouveaux cas et le nombre de décès baissent depuis trois semaines. A Likasi, le bilan fait état de 1935 cas et 80 décès à la fin février. Les explications de Issiaka Abdu, coordinateur d'urgence MSF.

MSF s'est concentrée sur deux objectifs : soigner rapidement les malades et endiguer l'épidémie en renforçant les mesures de précaution et la chloration des points d'eau. Issiaka Abdu présente les trois volets de l'intervention d'urgence.

Le traitement est simple, il consiste à compenser les pertes d'eau et des principaux oligo-éléments.
Le docteur Susan Tector explique comment sont soignés les patients selon la gravité de leur état.

Le docteur Susan Tector constate les progrès rapides d'une fillette. Les patients reprennent des forces très rapidement.

L'eau est une source de contamination importante. Les puits traditionnels sont donc chlorés dans les zones où les cas de choléra sont nombreux.
Julie Gauthier, logisticienne, explique le principe de la chloration au seau

1 / 5

L'épidémie de choléra qui frappe la province du Katanga, en RDC, depuis fin décembre 2007 décroit en intensité : les nouveaux cas et le nombre de décès baissent depuis trois semaines. A Likasi, le bilan fait état de 1935 cas et 80 décès à la fin février. Les explications de Issiaka Abdu, coordinateur d'urgence MSF.

MSF s'est concentrée sur deux objectifs : soigner rapidement les malades et endiguer l'épidémie en renforçant les mesures de précaution et la chloration des points d'eau. Issiaka Abdu présente les trois volets de l'intervention d'urgence.

Le traitement est simple, il consiste à compenser les pertes d'eau et des principaux oligo-éléments.
Le docteur Susan Tector explique comment sont soignés les patients selon la gravité de leur état.

Le docteur Susan Tector constate les progrès rapides d'une fillette. Les patients reprennent des forces très rapidement.

L'eau est une source de contamination importante. Les puits traditionnels sont donc chlorés dans les zones où les cas de choléra sont nombreux.
Julie Gauthier, logisticienne, explique le principe de la chloration au seau

1 / 5

À lire aussi