Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

RD Congo - Avec MSF dans l'hôpital de Rutshuru

MSF assure les urgences médicales et chirurgicales dans l'hôpital de Rutshuru qui a une capacité de 260 lits.
 Brigitte Breuillac
<p>MSF assure les urgences médicales et chirurgicales dans l'hôpital de Rutshuru qui a une capacité de 260 lits.</p> <p>© Brigitte Breuillac</p>

MSF assure les urgences médicales et chirurgicales dans l'hôpital de Rutshuru qui a une capacité de 260 lits.

© Brigitte Breuillac

Chirurgie, soins intensifs, urgences, médecine interne, maternité, pédiatrie, néonatalogie, unité pour les brûlés, prise en charge des victimes de violences sexuelles, la gamme de soins dispensés par MSF est très large.

© Brigitte Breuillac

Les chirurgiens pratiquent des opérations extrêmement diverses : césarienne, fracture ouverte, péritonite, rupture utérine, plaie abdominale par balle, éclatement de la rate.

© Patrick Herard / MSF

 

A raison de 90 actes en moyenne par semaine, le service chirurgie est constamment sous pression et ne prend en charge que des urgences dans ses deux blocs opératoires.

© MSF

 

Un grand nombre de femmes viennent accoucher. Les césariennes représentent d'ailleurs près du tiers des interventions chirurgicales.

© Brigitte Breuillac

Le village des mamans est un coin à part dans l'hôpital où les femmes qui ont des grossesses avec complications attendent sagement le jour de l'accouchement.

© Brigitte Breuillac

Dans le service pédiatrie, le taux d'occupation des lits est très élevé. Souvent deux enfants doivent partager le même lit. Et tous ont été hospitalisés en urgence.

MSF a organisé un système d'ambulance pour les transferts. Quand l'infirmier d'un centre de santé ne peut pas prendre en charge un patient, il alerte MSF qui envoie une ambulance le chercher.

© Brigitte Breuillac

1 / 8

MSF assure les urgences médicales et chirurgicales dans l'hôpital de Rutshuru qui a une capacité de 260 lits.

© Brigitte Breuillac

Chirurgie, soins intensifs, urgences, médecine interne, maternité, pédiatrie, néonatalogie, unité pour les brûlés, prise en charge des victimes de violences sexuelles, la gamme de soins dispensés par MSF est très large.

© Brigitte Breuillac

Les chirurgiens pratiquent des opérations extrêmement diverses : césarienne, fracture ouverte, péritonite, rupture utérine, plaie abdominale par balle, éclatement de la rate.

© Patrick Herard / MSF

 

A raison de 90 actes en moyenne par semaine, le service chirurgie est constamment sous pression et ne prend en charge que des urgences dans ses deux blocs opératoires.

© MSF

 

Un grand nombre de femmes viennent accoucher. Les césariennes représentent d'ailleurs près du tiers des interventions chirurgicales.

© Brigitte Breuillac

Le village des mamans est un coin à part dans l'hôpital où les femmes qui ont des grossesses avec complications attendent sagement le jour de l'accouchement.

© Brigitte Breuillac

Dans le service pédiatrie, le taux d'occupation des lits est très élevé. Souvent deux enfants doivent partager le même lit. Et tous ont été hospitalisés en urgence.

MSF a organisé un système d'ambulance pour les transferts. Quand l'infirmier d'un centre de santé ne peut pas prendre en charge un patient, il alerte MSF qui envoie une ambulance le chercher.

© Brigitte Breuillac

1 / 8

À lire aussi