Nigeria : MSF répond à une épidémie de rougeole

Nigeria : une petite fille est vaccinée contre la rougeole par un employé MSF (2010)
Nigeria : une petite fille est vaccinée contre la rougeole par un employé MSF (2010) ©Olga Overbeek

A la fin du mois de décembre 2012, l’Etat de Katsina, dans le Nord du Nigeria, a connu un début d’épidémie de rougeole qui vient de prendre fin au bout de 28 semaines. MSF a apporté son soutien aux autorités dès février 2013 pour faire de la surveillance épidémiologique et prendre en charge les cas de rougeole sur ces 34 zones de gouvernement local.

L'épidémie a commencé en décembre 2012 dans le sud de l'Etat en pleine saison sèche, et s'est progressivement étendue à l’ensemble des 34 zones de gouvernement local qui composent l’Etat de Katsina. L’épidémie aura duré 28 semaines pendant lesquelles 36 428 cas de rougeole ont été déclarés.198 personnes sont décédées. 

En février 2013, MSF a apporté son soutien aux autorités pour faire de la surveillance épidémiologique et prendre en charge des cas de rougeole sur ces 34 zones de gouvernement local. Nous avons ainsi soutenu 300 établissements de santé en distribuant 14 290 traitements dont 420 pour le traitement des cas de rougeole compliqués.

En raison de la pénurie de vaccins contre la rougeole dans le pays, seulement 10% des vaccins ont été attribués à l'Etat de Katsina pour mener cette campagne vaccination de masse. Au cours de la première semaine de mars, MSF a donc décidé de soutenir l'Etat en menant une campagne de vaccination de masse dans 5 des 34 zones de gouvernement local concernés. 217 500 enfants de 6 mois à 5 ans ont été vaccinés. Grâce à cette vaccination de masse, une baisse du nombre de cas a été observée dans ces 5 zones de gouvernement local.

Compte tenu du lien entre rougeole et malnutrition, MSF a systématiquement dépister de la malnutrition.  Un total de 215 0000 enfants ont été ont été examinés, mettant en évidence un taux de malnutrition aiguë sévère de 1,8% et de malnutrition globale de 6%. 

A la suite de l’intervention de MSF à Katsina, Epicentre, le centre de recherche épidémiologique de MSF, a mené une enquête sur la vaccination et la malnutrition afin d’apporter une analyse plus poussée de la situation. Les résultats sont attendus pour la fin du mois.

À lire aussi