Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Malnutrition en Ethiopie

La malnutrition atteint des seuils alarmants dans plusieurs régions au sud de l’Ethiopie notamment Oromo et Somali. Plus de 3000 enfants sont actuellement soignés par MSF dans ces deux régions.
<p>La malnutrition atteint des seuils alarmants dans plusieurs régions au sud de l’Ethiopie, notamment Oromo et Somali. Plus de 3000 enfants sont actuellement soignés par MSF dans ces deux régions.</p>

La malnutrition atteint des seuils alarmants dans plusieurs régions au sud de l’Ethiopie, notamment Oromo et Somali. Plus de 3000 enfants sont actuellement soignés par MSF dans ces deux régions.

La sécheresse et la hausse très importante des prix des aliments participent à l’aggravation de la situation, dans un pays où sept millions de personnes dépendent de l’aide alimentaire chaque année

MSF a lancé une intervention nutritionnelle d’urgence dans certaines zones de la région Oromo, au sud de l’Ethiopie, mi mai. En mois de trois semaines, plus de deux mille enfants malnutris ont été admis dans les programmes tout juste ouverts.

Les enfants sévèrement malnutris qui ont en plus des complications médicales, telles que des pneumonies, des anémies, des paludismes sévères ou de graves déshydratations, sont hospitalisés dans trois centres de stabilisation.

Les enfants sévèrement malnutris sans complications médicales reçoivent des soins médico-nutritionnels dans huit cliniques dans la région Oromo. En restant chez eux, ils mangent un produit nutritionnel thérapeutique deux fois par jour pendant toute la durée du traitement, environ un mois. Un suivi médical est assuré régulièrement.

Des ambulances circulant entre les cliniques et les centres de stabilisation MSF permettent d’hospitaliser en urgence les enfants nécessitant des soins médicaux intensifs.

« A moins qu’il n’y ait une augmentation très nette des distributions générales de nourriture, j’imagine que nous allons continuer à voir un grand nombre d’enfants mallnourris dans les prochains mois à venir. »
François Calas, chef de mission MSF en Ethiopie.

Photos Elena Torta/MSF

1 / 8

La malnutrition atteint des seuils alarmants dans plusieurs régions au sud de l’Ethiopie, notamment Oromo et Somali. Plus de 3000 enfants sont actuellement soignés par MSF dans ces deux régions.

La sécheresse et la hausse très importante des prix des aliments participent à l’aggravation de la situation, dans un pays où sept millions de personnes dépendent de l’aide alimentaire chaque année

MSF a lancé une intervention nutritionnelle d’urgence dans certaines zones de la région Oromo, au sud de l’Ethiopie, mi mai. En mois de trois semaines, plus de deux mille enfants malnutris ont été admis dans les programmes tout juste ouverts.

Les enfants sévèrement malnutris qui ont en plus des complications médicales, telles que des pneumonies, des anémies, des paludismes sévères ou de graves déshydratations, sont hospitalisés dans trois centres de stabilisation.

Les enfants sévèrement malnutris sans complications médicales reçoivent des soins médico-nutritionnels dans huit cliniques dans la région Oromo. En restant chez eux, ils mangent un produit nutritionnel thérapeutique deux fois par jour pendant toute la durée du traitement, environ un mois. Un suivi médical est assuré régulièrement.

Des ambulances circulant entre les cliniques et les centres de stabilisation MSF permettent d’hospitaliser en urgence les enfants nécessitant des soins médicaux intensifs.

« A moins qu’il n’y ait une augmentation très nette des distributions générales de nourriture, j’imagine que nous allons continuer à voir un grand nombre d’enfants mallnourris dans les prochains mois à venir. »
François Calas, chef de mission MSF en Ethiopie.

Photos Elena Torta/MSF

1 / 8

À lire aussi