Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Iran: Auprès des populations vulnérables de Zahedan

Zahedan capitale de la province du Sistan Balouchistan est une ville iranienne située à environ 60 80 kilomètres de la frontière avec le Pakistan et l'Afghanistan. Médecins Sans Frontières y est présente depuis 1996 afin d'apporter des soins gratui
<p>Zahedan, capitale de la province du Sistan Balouchistan, est une ville iranienne située à environ 60-80 kilomètres de la frontière avec le Pakistan et l'Afghanistan. Médecins Sans Frontières y est présente depuis 1996 afin d'apporter des soins gratuits aux réfugiés afghans et aux iraniens démunis. Photos MSF/ Valérie Babize.</p>

Zahedan, capitale de la province du Sistan Balouchistan, est une ville iranienne située à environ 60-80 kilomètres de la frontière avec le Pakistan et l'Afghanistan. Médecins Sans Frontières y est présente depuis 1996 afin d'apporter des soins gratuits aux réfugiés afghans et aux iraniens démunis. Photos MSF/ Valérie Babize.

Chaque mois, plus de 7000 consultations gratuites en moyenne sont données par les médecins de MSF dans trois cliniques réparties dans les quartiers les plus pauvres de Zahedan: Shirabad, Karimabad et Besat. La majorité des patients sont des femmes et des enfants afghans. Les structures sont également ouvertes aux familles iraniennes sans ressources.

La majorité des patients vient consulter pour des soins de santé primaire: suivi des nourrissons, des enfants et des adultes. Les maladies les plus fréquemment observées sont les infections respiratoires, des diarrhées ou des problèmes de peau.

Ce nourrisson de trois mois fait partie d'une famille d'exilés afghans qui viennent de traverser la frontière pour s'installer à Zahedan. Il souffre de fièvre. L'infirmière prend les mesures de l'enfant, le fait peser par sa grand-mère, vérifie sa condition générale, et lui administre un antalgique.

Le nourrisson est ensuite examiné par un médecin généraliste. L'équipe MSF vérifie sa condition générale, donne des conseils d'alimentation à la mère notamment car elle allaite un enfant malade: le bébé doit boire au moins six fois par jour. Le médecin diagnostique une infection respiratoire. Une ordonnance est délivrée à la mère.

Les soins infirmiers font partie de l'offre de soins des trois cliniques MSF présentes dans la ville de Zahedan. L'éventail est large: renouvellement des pansements, nettoyage et désinfection des plaies, soins aux brûlés....

Les médicaments sont offerts gratuitement aux familles sur prescription médicale. La pharmacienne explique à la mère le dosage et la posologie du traitement antibiotique et de l'antalgique.

Des équipes mobiles se déplacent quotidiennement dans les quartiers les plus pauvres de Zahedan. Les travailleurs sociaux actifs dans la communauté repèrent les nouveaux arrivants, évaluent les besoins des familles et accompagnent les médecins et la sage femme lors de leurs visites dans les maisons.

Comme les accouchements ont lieu principalement à domicile, l'équipe médicale se déplace avec des travailleurs sociaux afghans afin de vérifier l'état de santé des mères et des enfants. Des donations de médicaments ou de produits essentiels sont régulièrement offerts aux mères et aux nouveau-nés, en fonction de leur situation médicale et économique.

MSF prend également en charge des patients atteints de maladies chroniques comme la tuberculose ou l'insuffisance rénale. "Ma vie a basculé quand j'ai été opéré. La chirurgie a consisté à enlever les pierres que j'avais dans ma vessie. Cela a changé ma vie. J'ai pu accomplir un de mes rêves étudier et surtout ne plus dépendre des autres". Fazladin, 14 ans, reçoit une dialyse deux fois par semaine. Les frais médicaux sont entièrement pris en charge par MSF.

Ce petit garcon afghan de deux ans a été admis en urgence dans le service d'urgences pédiatriques d'un hôpital public de Zahedan pour une infection grave et de la fièvre. Il est sorti depuis deux semaines de l'hôpital. Il est actuellement suivi dans l'une des cliniques par les médecins MSF avec ses sept frères et sœurs.

Un médecin MSF intervient deux fois par semaine dans les services des principaux hôpitaux publics de Zahedan afin de repérer les patients démunis admis en urgence ou pour des soins spécifiques: traumatologie, obstétrique, pédiatrie, neurologie....MSF prend en charge les frais d'hospitalisation des populations vulnérables.

Dans ce service public d'urgences pédiatriques, le médecin MSF fait le point sur l'état de santé des nourrissons sous surveillance. Ce jour là, les patients suivis sont stables, trois bébés ont été admis pour des infections sévères.

Ce nourrisson de cinq mois souffre d'une infection grave. Aujourd'hui, le médecin MSF vérifie les fonctions vitales de l'enfant telle que la tension artérielle, la fréquence cardiaque, l'oxygénation, la température corporelle, la quantité d'urine, l'état de conscience et l'aspect des lésions externes éventuelles.

Slide caption missing 37520

1 / 15

Zahedan, capitale de la province du Sistan Balouchistan, est une ville iranienne située à environ 60-80 kilomètres de la frontière avec le Pakistan et l'Afghanistan. Médecins Sans Frontières y est présente depuis 1996 afin d'apporter des soins gratuits aux réfugiés afghans et aux iraniens démunis. Photos MSF/ Valérie Babize.

Chaque mois, plus de 7000 consultations gratuites en moyenne sont données par les médecins de MSF dans trois cliniques réparties dans les quartiers les plus pauvres de Zahedan: Shirabad, Karimabad et Besat. La majorité des patients sont des femmes et des enfants afghans. Les structures sont également ouvertes aux familles iraniennes sans ressources.

La majorité des patients vient consulter pour des soins de santé primaire: suivi des nourrissons, des enfants et des adultes. Les maladies les plus fréquemment observées sont les infections respiratoires, des diarrhées ou des problèmes de peau.

Ce nourrisson de trois mois fait partie d'une famille d'exilés afghans qui viennent de traverser la frontière pour s'installer à Zahedan. Il souffre de fièvre. L'infirmière prend les mesures de l'enfant, le fait peser par sa grand-mère, vérifie sa condition générale, et lui administre un antalgique.

Le nourrisson est ensuite examiné par un médecin généraliste. L'équipe MSF vérifie sa condition générale, donne des conseils d'alimentation à la mère notamment car elle allaite un enfant malade: le bébé doit boire au moins six fois par jour. Le médecin diagnostique une infection respiratoire. Une ordonnance est délivrée à la mère.

Les soins infirmiers font partie de l'offre de soins des trois cliniques MSF présentes dans la ville de Zahedan. L'éventail est large: renouvellement des pansements, nettoyage et désinfection des plaies, soins aux brûlés....

Les médicaments sont offerts gratuitement aux familles sur prescription médicale. La pharmacienne explique à la mère le dosage et la posologie du traitement antibiotique et de l'antalgique.

Des équipes mobiles se déplacent quotidiennement dans les quartiers les plus pauvres de Zahedan. Les travailleurs sociaux actifs dans la communauté repèrent les nouveaux arrivants, évaluent les besoins des familles et accompagnent les médecins et la sage femme lors de leurs visites dans les maisons.

Comme les accouchements ont lieu principalement à domicile, l'équipe médicale se déplace avec des travailleurs sociaux afghans afin de vérifier l'état de santé des mères et des enfants. Des donations de médicaments ou de produits essentiels sont régulièrement offerts aux mères et aux nouveau-nés, en fonction de leur situation médicale et économique.

MSF prend également en charge des patients atteints de maladies chroniques comme la tuberculose ou l'insuffisance rénale. "Ma vie a basculé quand j'ai été opéré. La chirurgie a consisté à enlever les pierres que j'avais dans ma vessie. Cela a changé ma vie. J'ai pu accomplir un de mes rêves étudier et surtout ne plus dépendre des autres". Fazladin, 14 ans, reçoit une dialyse deux fois par semaine. Les frais médicaux sont entièrement pris en charge par MSF.

Ce petit garcon afghan de deux ans a été admis en urgence dans le service d'urgences pédiatriques d'un hôpital public de Zahedan pour une infection grave et de la fièvre. Il est sorti depuis deux semaines de l'hôpital. Il est actuellement suivi dans l'une des cliniques par les médecins MSF avec ses sept frères et sœurs.

Un médecin MSF intervient deux fois par semaine dans les services des principaux hôpitaux publics de Zahedan afin de repérer les patients démunis admis en urgence ou pour des soins spécifiques: traumatologie, obstétrique, pédiatrie, neurologie....MSF prend en charge les frais d'hospitalisation des populations vulnérables.

Dans ce service public d'urgences pédiatriques, le médecin MSF fait le point sur l'état de santé des nourrissons sous surveillance. Ce jour là, les patients suivis sont stables, trois bébés ont été admis pour des infections sévères.

Ce nourrisson de cinq mois souffre d'une infection grave. Aujourd'hui, le médecin MSF vérifie les fonctions vitales de l'enfant telle que la tension artérielle, la fréquence cardiaque, l'oxygénation, la température corporelle, la quantité d'urine, l'état de conscience et l'aspect des lésions externes éventuelles.

Slide caption missing 37520

1 / 15

À lire aussi