Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Gaza: une consultation pédiatrique au Nord

Conséquence de la détérioration des services de santé Médecins Sans Frontières a ouvert une consultation pédiatrique à Beit Lahya au Nord de la  Bande de Gaza. Depuis mars 2008 la structure accueille les enfants de moins de douze ans. La plupart
<p>Conséquence de la détérioration des services de santé, Médecins Sans Frontières a ouvert une consultation pédiatrique à Beit Lahya au Nord de la  Bande de Gaza. Depuis mars 2008, la structure accueille les enfants de moins de douze ans. La plupart des patients sont référés par les services d'urgence du principal hôpital publique du Nord et les centres de santé environnants. © Valérie Babize.</p> <p></p>

Conséquence de la détérioration des services de santé, Médecins Sans Frontières a ouvert une consultation pédiatrique à Beit Lahya au Nord de la  Bande de Gaza. Depuis mars 2008, la structure accueille les enfants de moins de douze ans. La plupart des patients sont référés par les services d'urgence du principal hôpital publique du Nord et les centres de santé environnants. © Valérie Babize.

Le suivi des patients est devenu précaire dans la Bande de Gaza. Les services d'urgence sont débordés et les familles peuvent de moins en moins payer les frais inhérents à leur santé. Le nombre de consultations dans cette nouvelle structure augmente régulièrement mois après mois. Depuis l'ouverture, plus de 5 100 consultations ont été menées par MSF.

La plupart des enfants qui se rendent à des consultations ont moins de cinq ans. Infections respiratoires, diarrhées, infections urinaires, malnutrition... La prise en charge commence par une évaluation systématique de l'état de santé : température, prise de poids, mesure de la taille, recherche de signes éventuels de malnutrition, observation clinique.

Avant la consultation médicale, les infirmiers évaluent à tour de rôle les signes vitaux de l'enfant. Fatima a un an et deux mois. Sa maman vient une deuxième fois pour une visite de suivi. Depuis quelques jours Fatima souffre d'une diarrhée.

Fatima n'a pas de fièvre. Ses diarrhées vont mieux mais la petite fille tousse beaucoup. Le médecin découvre qu'elle a été brûlée la veille sur une des mains par de l'eau chaude. Elle n'a pas été soignée : "Je ne savais pas quoi mettre, c'est mon premier enfant", s'excuse la maman.

L'examen clinique montre que Fatima est en bonne santé. Elle n'a pas d'otite, ni d'inflammations. Trois médecins assurent en permanence le suivi des enfants dans la consultation MSF. Ce jour là, 60 enfants se seront déplacés pour demander un avis médical.

Conformément à l'ordonnance dressée par le médecin, l'infirmier pharmacien donne une pommade pour  la brûlure de Fatima, des anti-histaminiques et des gouttes nasales. Tous les frais médicaux et les médicaments sont délivrés gratuitement. Fatima est déchargée.

1 / 7

Conséquence de la détérioration des services de santé, Médecins Sans Frontières a ouvert une consultation pédiatrique à Beit Lahya au Nord de la  Bande de Gaza. Depuis mars 2008, la structure accueille les enfants de moins de douze ans. La plupart des patients sont référés par les services d'urgence du principal hôpital publique du Nord et les centres de santé environnants. © Valérie Babize.

Le suivi des patients est devenu précaire dans la Bande de Gaza. Les services d'urgence sont débordés et les familles peuvent de moins en moins payer les frais inhérents à leur santé. Le nombre de consultations dans cette nouvelle structure augmente régulièrement mois après mois. Depuis l'ouverture, plus de 5 100 consultations ont été menées par MSF.

La plupart des enfants qui se rendent à des consultations ont moins de cinq ans. Infections respiratoires, diarrhées, infections urinaires, malnutrition... La prise en charge commence par une évaluation systématique de l'état de santé : température, prise de poids, mesure de la taille, recherche de signes éventuels de malnutrition, observation clinique.

Avant la consultation médicale, les infirmiers évaluent à tour de rôle les signes vitaux de l'enfant. Fatima a un an et deux mois. Sa maman vient une deuxième fois pour une visite de suivi. Depuis quelques jours Fatima souffre d'une diarrhée.

Fatima n'a pas de fièvre. Ses diarrhées vont mieux mais la petite fille tousse beaucoup. Le médecin découvre qu'elle a été brûlée la veille sur une des mains par de l'eau chaude. Elle n'a pas été soignée : "Je ne savais pas quoi mettre, c'est mon premier enfant", s'excuse la maman.

L'examen clinique montre que Fatima est en bonne santé. Elle n'a pas d'otite, ni d'inflammations. Trois médecins assurent en permanence le suivi des enfants dans la consultation MSF. Ce jour là, 60 enfants se seront déplacés pour demander un avis médical.

Conformément à l'ordonnance dressée par le médecin, l'infirmier pharmacien donne une pommade pour  la brûlure de Fatima, des anti-histaminiques et des gouttes nasales. Tous les frais médicaux et les médicaments sont délivrés gratuitement. Fatima est déchargée.

1 / 7

À lire aussi